BRIGIL

L’holistique : à la recherche de l’équilibre

Contenu commandité
S’il est un courant qui gagne en popularité depuis le début de la crise sanitaire, c’est le besoin de retourner à une approche holistique (qui signifie « globale ») de la santé. Exit donc le vieux modèle auto-boulot-dodo; il fait place à une recherche de la qualité de vie. L’approche holistique de la santé repose notamment sur la santé physique, la nutrition, le mieux-être social et l’environnement.

Le confinement a exacerbé le besoin de prendre davantage soin de soi – et ça commence par l’endroit même où l’on choisit d’habiter. À Ottawa, on trouve cependant un secteur urbain où la communauté est particulièrement choyée; Qualicum dans le centre-ouest d’Ottawa.

Un secteur bien vivant
Niché entre les artères Base-line, Richmond, Greenbank et la 417, le secteur a été développé au milieu du siècle dernier. On y trouve principalement des bungalows, des rues tranquilles et quelques parcs traversés d’un ruisseau. Or, le quartier est riche en aménagements récréatifs: club de tennis et de pickleball, des sentiers pédestres, des terrains de jeu extérieurs et un dôme gonflable pour le frisbee, le football, le golf et bien d’autres. Les activités nautiques sont à une courte distance en voiture ou à vélo. 

Une bonne alimentation fait aussi partie d’un mode de vie sain. Le quartier offre de nombreuses possibilités d’aliments spécialisés et de restaurants de nombreuses cuisines du monde. Des centres commerciaux sont à proximité, et il y quatre microbrasseries florissantes tout près.

Comme à l’hôtel
C’est dans ce milieu de vie idyllique que le constructeur Brigil a implanté son plus récent projet, le Baseline. L’immeuble de 14 étages propose 162 appartements modernes, d’inspiration hôtelière, conçus pour simplifier la vie de tous les résidents. « Cette nouvelle communauté épouse justement l’approche holistique », explique
Jessy Desjardins, vice-président, Développement et conception chez Brigil. « Ainsi, au lieu de voir une tour d’habitation comme un simple groupe d’appartements, Brigil adopte une vision plus globale de l’immeuble comme milieu de vie complet. » 

L’édifice à accessibilité universelle dispose de plus de 11 000 pieds carrés d’espace commun. « Ces espaces sont presque tous localisés au penthouse et réserve à chaque résident un coup d’œil magnifique sur la région pendant la pratique du yoga, d’exercices physiques ou simplement pour y prendre un verre », indique-t-il.

La quiétude est renforcée par une surveillance vidéo 24 heures sur 24, de nombreux dispositifs de sécurité incendie et autres. L’Hôpital Queensway-Carleton est à courte distance, tout comme plusieurs cliniques et pharmacies.

M. Desjardins ajoute: « En réduisant certains des facteurs de stress courants et en encourageant une vie active, nous pen-sons que les résidents seront en mesure de faire des choix qui favoriseront une véritable harmonie entre leurs états mental, physique et émotionnel. Les détails architecturaux de ce bâti-ment forment un design évolué qui peut protéger les locataires du stress du monde moderne à l’extérieur. »

La communauté Baseline (2940, chemin Baseline) est particulièrement attrayante pour les personnes qui souhaitent profiter d’un mode de vie sécuritaire et simplifié dans la quiétude d’un immeuble moderne et bien aménagé, donnant accès à d’innombrables activités récréatives.