PUBLIREPORTAGE

Parc d’affaires de L’Ange-Gardien. Un choix tout naturel pour s’y établir

À la recherche d’un endroit propice au développement d’une entreprise, de plus en plus d’entrepreneurs choisissent de s’établir au parc d’affaires de L’Ange-Gardien. Avantageusement situé à deux pas de l’autoroute 50 et à quelques minutes de route d’Ottawa, le parc offre des avantages incomparables dans la région.

Le développement du secteur de L’Ange-Gardien est fulgurant ces dernières années. Destination prisée par les acheteurs de maisons neuves, la municipalité de 6 000 habitants n’hésite pas à accueillir comme il se doit les entrepreneurs créateurs de richesse et d’emplois.

Un parc accueillant

Situé à quelques pas du carrefour des routes 309 et 315 sur un terrain de 280 acres, les formules de développement qu’on y trouve sont le condo d’affaires et le bâtiment industriel. Une soixantaine d’entreprises y ont pignon sur rue et en moyenne, trois s’ajoutent chaque année. Parmi celles-ci, on trouve des entreprises du domaine de la construction, du transport, du cannabis, du métal et de l’alimentation.

« L’un des principaux attraits pour les gens d’affaires est le taux d’imposition qui est plus bas chez nous », explique François Rochon, directeur de l’urbanisme et du développement durable. « Pour un commerce, on parle d’un taux moyen de 1,27$ du 100 dollars d’évaluation; en industriel, c’est 1,39$ du 100. En moyenne 6 000 m², 1,45 acre pour 55 à 60 000$ par terrain », précise-t-il.

Approche humaine

Le coût des terrains et des taxes n’est pas le seul effort déployé par la municipalité pour accueillir les gens d’affaires sur son territoire. « Les lots offerts ne sont pas morcelés à l’avance; il est donc possible avant l’achat d’obtenir plus grand ou moins grand, selon vos besoins. Par ailleurs, avec tous vos documents en main, le temps écoulé entre la visite initiale et l’émission du permis de construction varie en moyenne entre deux et trois mois », indique M. Rochon.

Les constructions sont soumises au Plan d’implantation et d’intégration architectural, ce qui assure l’harmonie dans l’apparence du parc dont les utilisateurs peuvent être fiers. De plus, l’entreprise peut obtenir une subvention allant jusqu’à 3 000$ applicable à son implantation, son agrandissement ou son étude de développement. 

« Au milieu des années 2000, le conseil a été visionnaire en faisant l’acquisition de terrains propices au développement commercial et industriel. Aujourd’hui, la demande est telle que nous envisageons prochainement le développement de nouveaux terrains, une situation qui reflète un dynamisme dont nous sommes très fiers. »

— Marc Louis-Seize, maire.

Pas étonnant que de plus en plus d’entrepreneurs s’y sentent chez eux!

municipalitedelangegardien.com