Chronique publicitaire

Aires ouvertes : repensez le concept 

Contenu commandité
L’émergence des Google, Amazon, Facebook et Apple a mené à une révolution dans le design de l’espace de bureau dans les années ’90, rendant populaire le concept à aires ouvertes. Finis les bureaux fermés! Aujourd’hui, plus de 70% des entreprises auraient adopté ce mode de gestion qui devait initialement favoriser les échanges et la communication entre employés, tout en réduisant de manière importante les coûts d’aménagements physiques des bureaux.

30 ans plus tard, de nombreuses études indiquent que cette vision ne produit pas toujours l’effet escompté. Selon une recherche de la Queensland University of Technology, 90% des employés qui travaillent dans un bureau à aire ouverte démontrent un haut niveau de stress, sont plus exposés aux conflits, quittent davantage leur emploi et font de la haute pression. Une étude danoise révèle que ces employés sont 62% plus susceptibles de prendre des congés de maladie que des employés qui travaillent dans un bureau fermé.

Une étude de la Harvard Business School réalisée en 2018 démontre pour la première fois, chiffres à l’appui, que l’interaction de personne à personne a diminué de 70%, alors que la communication par courriel a augmenté de 50%. Pire : la productivité et la qualité du travail sont en baisse. Il semble donc qu’un environnement de travail sans intimité a un impact négatif sur la créativité, l’interaction sociale au bureau et même sur le temps d’attention.

Éric Joanisse, CPC, CRHA,Vice-président C.L.A. Personnel

On recommence?
Pour autant, la solution n’est quand même pas de recommencer à construire des murs pour chaque poste de travail. Certains réaménagements ont montré d’excellents résultats: présentement, un courant qui gagne du terrain est de rassembler les équipes par groupes de 6 ou 7 employés dans un espace commun de travail fermé. Ainsi, chacun peut travailler en interaction à l’avancement d’un projet, sans être exposé à autant de bruit et de distraction.

Chacun de ces espaces est aménagé de manière autonome avec une cafetière, un tableau blanc, un endroit pour s’étirer et discuter dans un local qui leur permet de rester concentrés.

Conseil d’expert 
Quelle que soit la formule que vous retiendrez, l’aménagement des espaces de travail est une décision qui ne doit pas être prise unilatéralement; elle doit faire l’objet d’une consultation avec les Ressources humaines, les employés et la direction dans la recherche d’un but commun : créer un espace de travail invitant et productif. L’investissement financier est bien modeste lorsqu’on le compare au gain en productivité et à la baisse du taux d’absentéisme!

Pour plus d'information : clapersonnel.ca