Technologie, talent et impact à Kanata-Nord

Le parc technologique le plus grand au pays? Ne cherchez pas plus loin, c’est à Kanata-Nord que vous le trouverez. Et l'association des gens d’affaires de l'endroit, qui regroupe plus de 500 entreprises, est spécialiste du domaine de la technologie, que ce soit pour le standard de téléphonie mobile 5G, les véhicules autonomes, l’intelligence artificielle, ou encore la cybersécurité.

Mais l’Association des gens d’affaires de Kanata-Nord ne s’arrête pas là. En 2018, elle a contribué à 13 milliards $ du produit intérieur brut du pays, une augmentation de 66% depuis les trois dernières années.

Avant que l’Association ne s’ajoute à l’engrenage de l’économie canadienne en 2013, la région de Kanata-Nord ne possédait aucun regroupement d’entreprises. Aujourd’hui, l’Association peut s’enorgueillir de ses 33 000 emplois.

Cette centrale d’innovation a un réel impact sur l’économie locale, provinciale et nationale, souligne la directrice des opérations, Veronica Farmer. «Nous nous portons beaucoup à la défense des intérêts de nos membres, que ce soit au sein de comités, de rencontres au conseil municipal, avec le maire, avec des partenaires au sein du gouvernement provincial. L’ensemble de nos entreprises remet beaucoup d’argent dans le portefeuille public.»

Concrètement, selon l’analyse de l’Association, celle-ci contribue à retourner plus de 170 millions $ en profits au niveau municipal, 1,96 milliards $ à la province de l’Ontario, et 1,99 milliards $ au gouvernement fédéral.

Dénicher les talents

L’Association oeuvre aussi de près avec les institutions postsecondaires comme le Collège Algonquin, l’Université Carleton et, plus récemment, l’Université d’Ottawa. Cette dernière a créé un campus satellite dans l’ouest d’Ottawa afin de poursuivre l’innovation technologique de l’Association et de former les nouveaux talents. «Nous devons nous assurer que toutes nos entreprises possèdent le talent dont elles ont besoin. Quand on observe les différents modèles de parcs de recherche et d’associations technologiques, comme la Sillicon Valley, tous profitent d’institutions postsecondaires. C’est primordial», croit Mme Farmer.

Par sa singularité, Kanata-Nord brille auprès de la communauté des affaires. «Les associations d’entreprises typiques soutiennent les restaurants, les bars, les entreprises d’hospitalité. Elles se concentrent souvent sur le commerce au détail. C’est absolument important, comme pour la construction ou la législation pour les permis d’alcool, par exemple. Nous aussi, on a des entreprises qui ne sont pas issues de la technologie. Mais on s’y concentre et les exigences sont très différentes. Nos membres demandent un différent type de leadership. On est vraiment unique en notre genre», explique Mme Farmer.

Cette dernière est d’avis que l’avenir réserve de grandes choses à l’organisme. «Il y a un sens de la communauté merveilleux ici et on se retrouve dans cet environnement où tout le monde travaille ensemble, où l’énergie est palpable. Avec tout ce que nous tentons de faire pour la région, c’est vraiment l’endroit à être.»