Michael Tremblay croit que les nouvelles technologies sont gage de succès pour la santé économique de la région.

Ottawa dans la cour
des grands

Investir Ottawa, une agence de développement économique et un centre régional d’innovation, voit grand pour l’avenir de la capitale fédérale. Son président-directeur général, Michael Tremblay, dévoilait récemment le plan stratégique quinquennal de l’organisme. Au menu, accueillir les géants du secteur des technologies et encourager les entreprises en démarrage de la région.

« La mission d’Investir Ottawa est de favoriser l’entrepreneuriat, d’aider les start-up à se lancer et d’attirer des investissements étrangers. Ce qui change avec notre nouveau plan stratégique, c’est que nous voulons nous concentrer davantage sur le marché en termes d’innovation », explique M. Tremblay.

Plus concrètement, il souhaite mettre en valeur des emplois de haute qualité, ainsi qu'encourager la prospérité et la croissance dans la région d’Ottawa grâce notamment à des investissements dans les nouvelles technologies.

Attirer les géants de l’industrie

Michael Tremblay croit que les nouvelles technologies sont gage de succès pour la santé économique de la région. « Après tout, 11% de la main-d’oeuvre à Ottawa est constitué de travailleurs en technologie », rappelle-t-il.

Attirer les grandes entreprises de ce milieu fait donc partie intégrante du plan d’Investir Ottawa pour les prochaines années. Ancien vice-président chez Microsoft, M. Tremblay souligne que plusieurs géants de l’industrie sont déjà installés dans la Capitale nationale, dont Amazon et Apple.

« Peu de gens le savent, mais Amazon a déjà des bureaux à Ottawa. Un groupe de travailleurs sont installés à Kanata et il travaille sur le développement de l’assistant automatisé Alexa », raconte-t-il.

Les géants des technologies reconnaissent les avantages de s’installer à Ottawa. M. Tremblay croit que « d’un point de vue pratique, les entreprises s’installent où le talent est. Il n’y a aucun doute qu’Ottawa possède le talent recherché par les grandes entreprises. »