La directrice générale du Groupe ADGA, Françoise Gagnon, entourée de Virginie Bastien et Liz Felso Hébert

Mission femmes pour Françoise Gagnon

«J’ai toujours eu un réseau de femmes autour de moi, mais là, dès mes débuts, je me suis retrouvée seule, partout où j’allais, dans les rencontres ou les conférences», se rappelle Françoise Gagnon.

Pourtant, la sécurité, c’est un domaine excitant et payant, il devrait y avoir plus de femmes qui s’y intéressent, souligne celle qui se qualifie d’anomalie dans le milieu. Elle se fait un point d’honneur d’aider les femmes à intégrer le domaine.

«D’abord, dès qu’il y a un poste à combler, je pose la question: est-ce qu’il y a des femmes sur les rangs? À l’intérieur de la boîte, ADGA offre des cours de littératie financière aux femmes (comment lire un budget, négocier, parler en public…). « J’ai lancé quatre bourses à la Cité collégiale et au collège Algonquin pour encourager les femmes à étudier en sécurité.»

Elle ajoute que la présence de femmes dans une organisation l’aide à mieux performer. « Ça change la dynamique. » Elle s’est même fixé comme objectif d’obtenir dans son entreprise la parité homme-femme dans les postes de direction, ce qui serait une première dans le domaine de la défense. ADGA compte maintenant 800 employés au pays.

En l’espace de cinq ans, a bel et bien pris les commandes du navire familial, l’a conduit dans de nouvelles eaux et vise rien de moins que de devenir le principal fournisseur canadien de solutions technologiques en défense et en sécurité d’entreprise. Le Réseau canadien des femmes exécutives l’a d’ailleurs nommé parmi les 100 femmes les plus influentes au pays en 2018.

Quand elle n’est pas au bureau à discuter contrats et finances, Mme Gagnon aime s’évader quelques jours en voyage, cuisiner et s’occuper de ses deux chiens. Elle ne voit pas le jour où elle quittera ses fonctions. Pour l’instant, un seul de ses fils travaille pour la compagnie et il est trop tôt, dit-elle, pour parler de relève familiale, bien que l’idée lui plaise assurément.