Bien plus qu’un legging

CHRONIQUE — MODE / Les vêtements de sport et de yoga ne sont plus réservés aux salles d’entraînement. Ils sont intégrés dans la garde-robe quotidienne de plusieurs femmes.

Bien que ce marché semble saturé, une jeune entrepreneure de 19 ans de la région a tout de même décidé de se lancer dans l’aventure en lançant sa propre marque, Booteca.

Après avoir travaillé comme conseillère financière et fait son cours de courtage immobilier, Rebecca Tremblay a lancé, en octobre 2018, le premier item de sa marque, un legging. En fondant son entreprise, elle voulait créer plus qu’une marque, elle souhaitait rassembler une communauté de femmes de tous les âges et de toutes les tailles.

Elle entend trop souvent des femmes de son entourage se dénigrer, ce qu’elle déplore. « Nous sommes toutes parfaitement imparfaites et il n’y a pas de taille pour être belle et se sentir bien. » Rien ne rend Rebecca Tremblay plus fière que de voir des clientes s’entraîner et prendre soin d’elles avec une de ses créations.

Elle trouvait d’ailleurs que les leggings disponibles sur le marché ne mettaient pas toutes les femmes en valeur. Pour elle, il est très important que celles qui portent ses morceaux se sentent bien à l’intérieur comme à l’extérieur du gym. Elle s’est inspirée de ce qui se fait de mieux ailleurs dans le monde pour dessiner des vêtements qui sont de qualité, confortables et qui mettent les divers corps en valeur. Les plis stratégiquement positionnés à l’arrière servent justement à ça.

Une entreprise de son temps

La première collection était composée seulement de leggings, mais la nouvelle collection estivale, qui sera disponible dès juin, offrira des shorts, des capris et des hauts courts pouvant aussi faire office de soutien-gorge de sport. Tout ça est disponible entre les tailles xs et xl.

Les vêtements Booteca sont en vente uniquement en ligne ( booteca.com ) et peuvent être expédiés partout dans le monde. La marque mise beaucoup sur les médias sociaux, notamment Instagram et Facebook et les influenceuses, pour échanger avec une communauté de femmes actives. Il y aura peut-être quelques boutiques éphémères ici et là dans les prochains mois.