Les projets à Edelweiss et à Ski Vorlage

Des travaux de rénovation totalisant 15 000 $ ont quant à eux été complétés à la cafétéria et au bar de la station Ski Vorlage.

La cafétéria a été reconfigurée afin de réduire le temps d’attente pour les skieurs qui souhaitent se procurer des mets chauds ou encore pour ceux qui veulent simplement acheter un repas froid prêt à manger.

Les vielles télévisions situées au bar ont quant à elles été remplacées par de toutes nouvelles et des haut-parleurs neufs ont aussi été ajoutés.

«On est dans le domaine du service à la clientèle, alors on veut offrir une bonne expérience à tous nos clients», soutient le porte-parole de Ski Vorlage, Dan Temple.

D’ailleurs, des améliorations ont aussi été apportées cette année au système d’enneigement, ce qui permet d’augmenter d’au moins 15 % la production de neige, d’après M. Temple.

Rénovations en vue et nouveaux canons à Edelweiss

La compagnie les Sommets, qui détient le centre de ski Sommet Edelweiss sis à Wakefield, jongle avec l’idée de rénover les installations du chalet. Rien n’a encore été défini, mais selon le président et chef de la direction des Sommets, Louis-Philippe Hébert, cela pourrait nécessiter un investissement de 4 à 5 M $.

Le porte-parole de Ski Vorlage, Dan Temple

«On veut améliorer le confort des skieurs qui viennent chez nous et leur offrir un environnement qui est plus moderne», explique M. Hébert.

Ces investissements dépendront toutefois des revenus futurs des Sommets, en fonction de la météo et de l’achalandage sur les pentes.

«Nous sommes comme des cultivateurs, dans le sens où on dépend beaucoup de la température», explique-t-il.

Le président et chef de la direction des Sommets de Sommet Edelweiss, Louis-Philippe Hébert

Il ajoute que Sommet Edelweiss peut bénéficier, par effet de vases communicants, de l’ensemble de l’équipement appartenant aux différentes stations de ski du groupe les Sommets. Par exemple, cette année, le centre Edelweiss a fait l’acquisition d’anciens canons à neige de Sommet Saint-Sauveur et dont la valeur se situe entre 200 000 à 300 000 $.

«Ça permet d’augmenter la performance du système à neige et ça fait en sorte qu’on n’a pas à déplacer les canons quand il fait froid, alors on optimise le temps pour fabriquer de la neige», explique
M. Hébert.