La chaîne Tigre Géant compte aujourd'hui près de 250 magasins à travers le Canada établis dans toutes les provinces à l’exception de la Colombie-Britannique et de Terre-Neuve-et-Labrador.

Le Tigre du Marché By devenu géant

Si un concours de popularité devait couronner un gagnant parmi les mascottes dans la région d’Ottawa-Gatineau, Friendly remporterait certainement la palme. La mascotte de la chaîne de magasins Tigre Géant apparaît partout sur le territoire. Le gentil félin rugit aux quatre coins de l’Ontario, du Québec et d’autres provinces canadiennes, toujours à l’avant-scène lors de l’inauguration de nouvelles succursales et des diverses activités de charité que commandite l’entreprise d’Ottawa.

Le succès et la popularité de Friendly rejaillissent sur l’entreprise canadienne qui connaît une expansion fulgurante depuis les dernières années. Son fondateur, Gordon Reid, a ouvert un premier commerce à Ottawa en 1961. À l’époque, M. Reid avait investi 15 000 $ pour ouvrir son magasin de la rue George sur le Marché By, dans un édifice jadis occupé par le quotidien Le Droit.

À sa première année, il réalise un chiffre d’affaires très appréciable de 139 781 $. Son modèle d’affaires reposait sur une recette toute simple : garder les coûts d’exploitation les plus bas possible tout en vendant un grand volume de marchandise à bas prix. Plus de 50 ans plus tard, la formule fonctionne toujours.

Fort de son succès, Gordon Reid décide d’ouvrir de nouvelles succursales en offrant à des « franchisés » de devenir eux-mêmes propriétaires de leur magasin.

La première franchise ouvre ses portes à Maniwaki en 1968. Depuis, la compagnie a fait des petits. La chaîne compte 248 magasins à travers le Canada établis dans toutes les provinces canadiennes à l’exception de la Colombie-Britannique et de Terre-Neuve-et-Labrador.

Tigre Géant emploie plus de 8 500 travailleurs. L’entreprise compte aussi cinq centres de distribution, dont le petit nouveau situé à Johnstown (Ontario) qui couvre une superficie de 600 000 pieds carrés.

La clé du succès : les franchisés 

Les ventes annuelles de la compagnie atteignent 1,5 milliard de dollars. Mais la plus grande richesse de Tigre Géant demeure ses franchisés. Grâce à ces derniers, explique Paul Wood, vice-président exécutif et chef des finances de Tigre Géant, les clients bénéficient d’un meilleur service puisque le propriétaire du magasin se trouve sur place. « Notre modèle d’affaires repose sur nos franchises qui permettent aux propriétaires de bien cerner les besoins de leur clientèle et d’y répondre en conséquence. Ils peuvent eux-mêmes servir leur clientèle, répondre à leurs besoins et s’impliquer dans leur communauté. Cette approche client fait toute la différence pour les consommateurs. L’autre grand avantage est que les franchisés s’installent davantage en régions et ont moins tendance à déménager dans d’autres villes. Cela assure une plus grande stabilité », précise-t-il.

Outre les vêtements, l’entreprise offre des produits d’épicerie, de la nourriture pour animaux, des confiseries, des articles ménagers, de la papeterie, des jouets et des produits de soins de santé et beauté de marques connues. Tigre Géant offre aussi des marques maison dont les vêtements pour femmes Lily Morgan et mySTYLE de même que les vêtements pour hommes Mountain Ridge, Rivet61, ACX Active et Tradesmax Pro. « Nous avons plusieurs marques privées qui procurent de meilleures marges de profits et rendent l’offre unique », précise Paul Wood qui a été nommé vice-président exécutif et chef des finances en 2014, mais qui travaille pour Tigre Géant depuis 2003.

Tigre Géant a toujours su innover. La preuve est qu’en 1987, la chaîne de magasins se dote de sa propre flotte de camions pour assurer efficacement la livraison de la marchandise provenant de son entrepôt. En 1990, Tigre Géant ouvre un bureau d’achats de vêtements et de chaussures à Montréal. L’objectif consiste à se rapprocher des fournisseurs et des fabricants afin de mieux cerner les tendances du marché et expédier la marchandise aux magasins plus rapidement.

Être petit pour voir grand 

Comment expliquer que Tigre Géant puisse obtenir autant de succès malgré la concurrence féroce des magasins de grande surface comme Walmart et des réseaux de vente en ligne ? « La taille de nos magasins est très appréciée de nos clients, répond Paul Wood. Nos magasins ne sont pas de vastes surfaces de 120 000 pieds carrés où l’on doit couvrir une grande distance entre divers départements de vêtements ou autres produits. Et aussi, nous pouvons compter sur la grande fidélité de nos employés qui travaillent depuis des années à notre siège social d’Ottawa », ajoute-t-il.

Le départ de Target et la faillite de Sears ont certes aidé la cause de Tigre Géant. Mais, ajoute Paul Wood, l’entreprise profite également de son système d’achat en ligne qui s’avère être un grand succès. « Le magasinage en ligne fonctionne très bien. Mieux que la vente par catalogue. C’est un système que nous avions mis en place dans les années 1990, mais qui n’a pas fonctionné. Je crois que le temps de la vente par catalogue était révolu », admet-il.

Paul Wood rappelle que Tigre Géant est fier d’être une entreprise canadienne. Bien que la compagnie n’ait pas de politique officielle d’achat de produits canadiens à proprement parler, elle encourage autant que possible l’achat local, notamment dans le secteur de l’alimentation.

Son fondateur, président et chef de la direction, Gordon Reid, se dit un fier Canadien et surtout un fier Ottavien. En 1996, il a fait en sorte que le siège social de l’entreprise emménage dans de vastes locaux situés chemin Walkley à Ottawa. Ainsi, Tigre Géant et son fondateur demeurent très attachés à leur ville natale. Pas étonnant que Gordon Reid ait reçu, le 16 novembre dernier, le prix Lifetime Achievement Award 2018 décerné par le Ottawa Business Journal et le Ottawa Board of Trade. Gordon Reid a rejoint ainsi de grands pionniers du milieu des affaires d’Ottawa dont John Ruddy, Michael Potter, Shirley Westeinde, Jim Durrell et John Kelly.

Aujourd’hui âgé de 84 ans, Gordon Reid reste aux commandes de l’entreprise en tant que président et chef de la direction. L’octogénaire se rend au bureau tous les jours pour participer aux décisions stratégiques et à la direction de l’entreprise. Papa tigre n’est pas reconnu pour être le plus volubile. Mais ne vous méprenez pas. Il reste toujours aux aguets pour veiller sur ses tigreaux !