Publireportage

La réussite, c’est permettre à chacun de développer son plein potentiel !

Septembre 2008. Vicki Laframboise ouvre les portes de son cabinet de services en orthophonie à Gatineau, avec pour seuls compagnons son matériel et un petit local. 10 ans plus tard, l’entrepreneure dirige un second cabinet à Orléans et compte une vingtaine d’employés, dont 14 orthophonistes!

« Les parents sont mieux informés qu’avant », explique Mme Laframboise. « Aujourd’hui, ils sont plus conscients des progrès et des défis d’apprentissage de leurs enfants. En cas de doute, ils consultent », indique celle dont la clientèle est principalement composée de jeunes d’âge préscolaire et scolaire., « En plus d’offrir des services à nos bureaux, nous avons également établi de nombreux partenariats avec la communauté (conseils scolaires, commissions scolaires, garderies, agences communautaires, médecins, orthodontistes, etc.). » Des parents inquiets la contactent entre autres, lorsqu’ils ont des inquiétudes face au développement langagier de leur enfant, lorsque l’enseignant a soulevé des difficultés sur le plan académique, ou encore lorsqu’ils désirent des services d’évaluation et/ou d’intervention.

Vicki Laframboise

De l’aide

Au fil des années, Vicki Laframboise a pu constater que la demande de services dans le secteur privé est en plein essor puisque le réseau public ne réussit pas à répondre à tous les besoins. 

« Le fait d’être une grande équipe d’orthophonistes nous permet d’offrir un plus large éventail de services. Qu’il s’agisse par exemple de difficultés articulatoires, de bégaiement, de difficulté ou trouble du langage (s’exprimer et comprendre), de dyslexie/dysorthographie ou du trouble du spectre de l’autisme, nous sommes les professionnelles de la santé que les gens peuvent consulter pour recevoir de l’aide », mentionne la spécialiste.

Croissance et avenir

Pour l’instant, le cabinet d’orthophonie Vicki Laframboise tente de répondre à une demande sans cesse croissante. Pour éliminer la liste d’attente, il lui faudra continuer d’agrandir l’offre de service, tout en devant composer avec le fait que l’orthophonie est un domaine d’études contingenté. 

Dans sa boule de cristal, Mme Laframboise voit le développement de nouveaux partenariats afin d’offrir des services d’orthophonie (consultation, évaluation, formation, conférence) en français partout au Canada. Elle souhaite aussi de voir un plus grand nombre d’hommes dans une profession où les femmes sont surreprésentées. D’ici là, cette belle équipe passionnée continue de changer des vies,  un enfant et un étudiant à la fois!