L’Écossaise Ardbeg

CHRONIQUE - SPIRITUEUX / Depuis 1815, la légendaire distillerie Ardbeg, plantée sur l’île d’Islay en Écosse, propose aux amateurs des «single malts» très particuliers. Le terme «single» signifie que le produit est fabriqué dans une seule distillerie et fabriqué à partir d’une seule céréale, en l’occurrence l’orge malté.

L’histoire de cette distillerie née au XIX siècle est pleine de rebondissements, comme la plus part des distilleries écossaises d’ailleurs. Au tout début, la production de Ardbeg servait à la confection des « blended whisky ». Elle a été fermée pendant les deux guerres mondiales, ainsi que de 1981 à 1989. En 1997, un nouvel acquéreur relance la marque. 

Aujourd’hui, Ardbeg est plus que jamais en santé et elle nous propose un éventail varié de produits d’exception. Avec une production annuelle de plus de 1 250 000 litres, les amateurs peuvent, avec un peu de chance, se procurer certaines nouveautés qui sont souvent disponibles en quantité limitée.

L’île d’Islay offre un climat particulier.  Il pleut beaucoup, le vent souffle et ce sont les tourbières qui tapissent le paysage. Cette végétation, indispensable pour sécher l’orge, lui confère des arômes de goudron, de hareng fumé, de tabac et de viande fumée. Tous les éléments sont en place afin que Ardbeg puisse offrir des whiskies d’exception. Le Ardbeg 10 ans est la porte d’entrée de cette maison. D’un équilibre presque parfait, ce whisky saura plaire aux néophytes ainsi qu’aux amateurs avertis.

***

ARDBERG 10

Provenance: Écosse

Région: Islay

Âge: 10 ans

Alcool: 46 %

Couleur: naturel

Prix SAQ: 98 $

Prix LCBO: 100,55 $

Nez: Brise de vanille avec cette tourbe qui est très déstabilisante. Touche d’agrumes avec des parfums de menthol, de fond marin et d’arômes médicinaux.

Bouche: On détecte tout de suite la fumée et la tourbe crasseuse. À travers ce tourbillon goudronné, les agrumes et la vanille essaient de prendre leur place. La texture est huileuse, la bouche est intense et réconfortante.

Finale: Une belle et longue finale, légèrement saline avec cette fumée qui demeure toujours présente mais moins percutante et ce goût de caramel salé qui apporte un super mariage sucré-salé.

Conseil: Consommer à sa plus simple expression dans un petit verre de type Glencairn.

***

Bonne dégustation!