Étienne Bertrand

Quand l'entrepreneuriat et la 
créativité se rencontrent

Pas évident pour un designer de mode de se tailler une place dans un milieu aussi saturé. Pourtant, certains réussissent à tirer leur épingle du jeu grâce à leur passion et leur esprit d’entrepreneur, comme c’est le cas de deux designers de la région.

L’Atelier French Avenue

Quand il habitait encore au Mali, pendant son primaire, Étienne Bertrand vendait un livre qu’il avait écrit et des desserts à ses camarades de classe. En secondaire 5, il a lancé avec un ami une collection de t-shirts fabriqués à Montréal qu’il vendait en ligne et à son entourage. Voulant créer des vêtements plus recherchés s’adressant à une clientèle d’affaires, il a fondé l’Atelier French Avenue et sa première collection de chemises a vu le jour en 2017. Aujourd’hui, il vend non seulement des chemises, mais des nœuds papillon et des accessoires. Tout est fabriqué à la main par les meilleurs dans le domaine. Il est allé lui-même rencontrer les artisans avec lesquels ils travaillent au Mali, un pays où l’industrie textile est bien ancrée.

Le jeune gatinois de 24 ans dessine les collections ici dans son atelier de Gatineau. Il a dû apprendre à dessiner des croquis et à choisir des textiles. Pari qu’il a tenu en s’entourant de mentors.

Stéphanie Cloutier Designer de mode

Ayant commencé la couture à 11 ans, Stéphanie Cloutier s’est découvert une passion qui s’est concrétisée en secondaire 5 lorsqu’elle a organisé un défilé de mode et fabriqué les 90 morceaux. Tout un exploit ! Pour parfaire ses techniques, elle a étudié et gradué de la renommée Académie Richard Robinson d’Ottawa. Dès sa sortie de l’école, cette artiste a ouvert sa boutique pignon sur rue pendant quelques années, créée sa gamme de lingerie pour ensuite se consacrer, depuis 2007, sur son service de designer.

Stéphanie Cloutier

Une designer de mode peut faire beaucoup de choses; projets commerciaux, création de vêtements sur mesure, modifications et retouches. Dans son atelier de Gatineau, la jeune femme de 34 ans travaille beaucoup les robes de mariées, de filles d’honneur et de bal. On peut lui confier des vêtements haut de gamme sans problème. Elle s’implique d’ailleurs depuis deux ans avec les Fées de l’Outaouais et les Rêves de Monique.

Projets en devenir

L’Atelier French Avenue (www.frenchavenue.ca) présentera sa toute nouvelle collection de souliers en cuir au courant de l’année ainsi qu’une nouvelle gamme de chemises faites de tissus techniques.

Stéphanie Cloutier est sur le point de lancer une nouvelle collection de châles et de foulards pour femmes et fillettes.

Je vous invite à découvrir et encourager ces deux jeunes designers d’ici qui sont bourrés de talent !