Les tendances marketing à ne pas ignorer en 2019

Constamment en effervescence, le monde du marketing s’ajuste au gré des tendances dont les plus imminentes révèlent beaucoup de l’intelligence dite artificielle. À l’amorce de cette nouvelle année, les entreprises ne peuvent ignorer ce trait de caractère propre aux pointilleux consommateurs, maintenant prêts à être conseillés par l’intelligence artificielle, tout en étant rassurés par des expériences d’achats personnalisées, voire humaines. Bienvenue en 2019 !

La première résolution à tenir en matière de marketing est d’assimiler l’importance de l’intelligence artificielle pour une entreprise, peu importe sa taille. La croissance commerciale passe par une promotion efficace des produits et des services. L’enjeu actuel dans ce domaine est de demeurer à l’affût de l’évolution des technologies afin de garder le contact, de parler avec sa clientèle potentielle.

La tendance qui fait jaser

Le mot « parler », positionné dans la dernière phrase, n’est pas un hasard. Le comportement des consommateurs indique une augmentation draconienne de l’usage de la reconnaissance vocale. Les projections estiment que d’ici 2020, ce sera entre 50 et 60 % des recherches qui seront effectuées simplement en « jasant » avec les appareils intelligents.

« La stratégie de référencement organique doit considérer la recherche vocale », prêche Kimberly Biggs, une spécialiste en marketing numérique et propriétaire de l’Agence POP située à Gatineau. Avec cette tendance, croit-elle, les chances d’une entreprise d’être bien positionnée dans l’arène des commerçants locaux sont plus élevées.

Un restaurateur, par exemple, qui ajuste sa campagne numérique afin d’y prévoir la recherche vocale augmentera sa portée auprès des consommateurs qui brandissent en masse leurs portables afin de questionner un robot tel que Siri. Ceux et celles qui désirent casser la croûte obtiendront généralement des résultats plus précis qu’un moteur de recherche conventionnel.

Kimberly Biggs, propriétaire de l'Agence POP.

Remettre l’humain au cœur de l’approche

L’intelligence artificielle est sans l’ombre d’un doute assez utile pour les entreprises, même celles à petite échelle. On peut penser à ces robots qui répondent instantanément aux consommateurs lors d’une session de clavardage. L’automatisation des communications en est un autre exemple, avec l’envoi organisé d'info-lettres.

Mais attention, il ne faut pas tomber dans la facilité et la passivité. Les consommateurs d’aujourd’hui doivent être adéquatement séduits. Kimberly Biggs rappelle que l’humain doit rester au cœur de la stratégie et que la fidélité de la clientèle est proportionnelle aux efforts déployés par les entreprises à « ne pas couper les coins ronds ».

À l’ère ou tout va très vite, il est crucial de personnaliser le contenu. Cette tendance résulte notamment de la propagation virulente d'info-lettres impersonnelles, de plus en plus ignorées par les destinataires.

Les vidéos, une tendance animée

Les contenus numériques les plus affectionnés prennent désormais la forme de vidéos. Pour les entreprises, les avantages d’en diffuser incluent le bon positionnement sur les réseaux sociaux, une meilleure rétention des informations que l’on veut véhiculer, ainsi qu’un fort taux d’ouverture (65%) des info-lettres ayant un titre comprenant le terme « vidéo », comparativement à 19% sans.

« Le contenu éphémère comme nous l’appelons est d’une super efficacité », affirme Marilou Brouillet, fondatrice d’ÉCOLEAD Communication. « Les vidéos et les stories des individus représentent 80% de la consommation du contenu en ligne », affirme-t-elle. Dans la foulée de la personnalisation des messages, il peut s’avérer judicieux pour une entreprise d’incorporer des témoignages de membres de son équipe, de ses clients, ou d’influenceur au cœur des contenus, afin d'ajouter une touche moins corporative.

Marilou Brouillet, fondatrice d'ÉCOLEAD Communication.

Une influence grandissante

« Les micro-influenceurs font décidément partie des tendances que nous allons fortement intégrer cette année », révèle Marilou Brouillet. Ces « micro-influenceurs » assurent une promotion plutôt locale et de proximité avec leur bassin d’abonnés, présents sur plusieurs réseaux sociaux.

« On recense les profils ayant entre 1000 et 50 000 abonnés. Grâce à eux, on obtient une stratégie plus personnalisée qui touche des tranches spécifiques de la clientèle cible, en plus d’être un moyen de promotion assez économique », renchérit-elle. Ce contenu qui est décrit comme « passionnel » est un excellent moyen de connecter avec les consommateurs modernes et numériques, le fameux marketing 4.0.

Si ces micros-influenceurs peuvent s’avérer des porte-voix efficaces, les consommateurs fidèles et conquis sont également de véritables mines d’or. On rapporte qu’en 2019, une stratégie importante sera d’inciter ses propres clients à partager leurs expériences sur les diverses plateformes numériques. Le réseau virtuel de ces individus « ordinaires » sera jusqu’à trois fois plus tenté par les commentaires de leurs pairs que par une publicité traditionnelle.

Plusieurs autres tendances naissent ou continuent de donner le ton dans le monde du marketing. En lice, on retrouve la valorisation des pratiques écoresponsables, la gestion efficiente des données, la consommation numérique, la participation événementielle, etc. Peu importe la pratique, l’utilisation efficace des technologies et l’accessibilité simplifiée de l’expérience du consommateur doivent faire partie intégrante de la recette marketing pour toutes les entreprises.