Les franchises: acheter son emploi

Dominique La Haye
Dominique La Haye
Collaboration spéciale
Alors que certaines personnes recherchent activement un emploi, d’autres se l’achètent tout simplement. Bienvenue dans l’univers des franchisés. Le Droit AFFAIRES s’est entretenu avec des gens d’affaires de la région, aussi bien des franchiseurs que des franchisés, afin de découvrir les avantages et les inconvénients de ces deux côtés de la médaille.

Dépanneur, sushi, pizza, station-service, café ou commerce de vente au détail ? Les occasions d’achat de franchises pullulent dans la région et ce, tant du côté d’Ottawa que de Gatineau.

Sur le site Internet occasionfranchise.ca, les franchiseurs Boston Pizza, Harveys, Chaussures Pop, Cardio Plein Air et autres rivalisent d’astuces pour inciter les intéressés à se procurer une franchise pour aussi peu que 1500 $, 35 000 $ ou bien 500 000 $.

À Ottawa, le salon annuel Franchise Expo, qui aura lieu en octobre prochain au EY Centre, près de l’aéroport d’Ottawa, réunira aussi de nombreux franchiseurs de toutes sortes en quête de prospects prêts à investir dans l’achat d’une franchise.

Le président du Groupe Humaprise, Luc Lévesque. 

Le Groupe Humaprise a vu le jour en 1988 à Gatineau, afin d’aider les gens d’affaires dans la gestion quotidienne de leur entreprise. Depuis que son propriétaire, Luc Lévesque, en a fait l’acquisition il y a quatre ans, l’entreprise qu’il préside a continué de croître. Elle compte maintenant une franchise à Saint-Hyacinthe et une autre à Gatineau, en plus de son siège social situé sur le boulevard Saint-Joseph, dans le secteur Hull.

À LIRE AUSSI:

Les avantages d'une franchise selon Nancy Raymond

Plus de profits et moins de créativité avec une franchise

Selon M. Lévesque, la relation franchisé-franchiseur permet à la personne qui se lance en affaires d’obtenir un encadrement et de bénéficier du partage des connaissances de la maison-mère.

« La plupart du temps, quand les gens se lancent en affaires, ils sont seuls. Alors que là, ça leur permet d’avoir accès à un réseau ou à une forme de mentorat et de coaching de la part du franchiseur afin de pouvoir développer ses affaires », témoigne-t-il.