Le Droit

La Société Alzheimer de l’Outaouais

CHRONIQUE - PHILANTHROPIE / Chaque mois, Le Droit Affaires vous propose de découvrir une cause, une fondation, un organisation caritative qui redonne à la communauté. Ce mois-ci, la gestionnaire des communications de la Société Alzheimer de l’Outaouais, Clèr Fraser, répond à nos questions.

Pourquoi appuyer votre cause ?

Le nombre de personnes touchées par un trouble neurocognitif majeur comme la maladie d’Alzheimer augmente de façon importante. Ce type de maladie touche la personne ayant le diagnostic ainsi que tout son entourage. Nous ne sommes qu’au début de cette progression. Heureusement, il se fait beaucoup de recherche sur ces types de maladies. Toutefois, les personnes touchées par un trouble neurocognitif sévère ont besoin de services et de soutien au quotidien. Ils ont besoin d’accompagnement. Les gens font face à des défis majeurs tout au long de l’évolution de la maladie. Nous devons déployer et consolider nos services dans tout l’Outaouais. Nous avons des familles en attente de certains services et leur nombre ne cesse d’augmenter. Nous avons besoin de financement pour pouvoir ouvrir des centres de jour, augmenter le service de répit à domicile, donner des ateliers pour les proches aidants et offrir du soutien aux familles. Nous serons tous touchés directement ou indirectement, par un trouble neurocognitif majeur. au cours des prochaines années. Il est primordial qu’ensemble nous soyons proactifs plutôt que réactifs pour notre avenir. Quand on appui la Société Alzheimer Outaouais, on investit pour soi-même et pour nos proches. 

Quels sont vos principales activités de financement ?

Nous n’avons pas de campagne de financement à proprement dit. Nous sollicitions continuellement des dons de diverses façons, dont les dons mensuels. Nous avons deux événements de financement. La première activité est une campagne éclair de collecte d’argent qui se fait par l’entremise des médias sociaux et dont toutes les sommes recueillies sont jumelées par notre partenaire majeur, le Dr. Richard Bergeron de la Clinique Mémoire Outaouais. Cette année, nous avions un objectif de 30 000$ et nous avons atteints un montant record de 41 488$. Notre deuxième événement d’envergure est notre soirée « Découverte bières et table gourmande ». Le 28 mars prochain se tiendra notre 4e édition avec la participation du bièrologue Philippe Wouters. Il s’agit d’une soirée festive qui nous permet de rencontrer les gens de la communauté qui investissent avec nous pour créer des impacts positifs dans la vie des personnes touchées par un trouble neurocognitif majeur. 

Quel est votre plus grand défi ?

La multiplication des événements de collecte d’argent et l’augmentation de la sollicitation auprès de la population oblige les organismes à s’adapter et à se renouveler pour répondre aux intérêts des donateurs et en faire des partenaires et des investisseurs sociaux. La philanthropie prend un virage depuis quelques années déjà, elle se modernise, s’actualise et se redessine pour mieux répondre aux besoins. Il faut se démarquer par nos actions et notre impact, mais pour y arriver nous avons besoin de financement et de l’aide de notre communauté.

Pour joindre la Société Alzheimer de l’Outaouais, il faut composer le 819-777-4332 ou, sans frais, le 1-877-777-0888. Vous pouvez aussi la joindre par courriel à alzheimeroutaouais.com ou visiter leur site web alzheimer.ca