PUBLIREPORTAGE

En toute franchise

La Banque Nationale peut vous aiderUne bonne idée, la franchise pour se lancer en affaires ?  Oui, si vous avez l’âme d’un franchisé et si vous connaissez les règles.

Acheter une franchise permet de profiter de l’expérience opérationnelle du franchiseur et de suivre un modèle d’affaires bien rodé, tout en bénéficiant de la notoriété de la marque et de l’achalandage qu’elle peut nous apporter, explique un expert des franchises à la Banque Nationale. « Cela peut calmer les inquiétudes du nouvel entrepreneur, puisque le franchiseur lui apporte son soutien », illustre-t-il. Le franchiseur s’occupe également du marketing et des campagnes de publicité.

Le démarrage est beaucoup plus rapide avec une franchise. Pour une première expérience dans le monde des affaires, opter pour la franchise permet donc  de réduire les risques. En matière de financement,  les institutions financières prêteuses sont aussi plus enclines à délier les cordons de leur bourse.

« On doit se conformer aux règles, on ne peut pas imposer ses idées ni avoir le contrôle à 100%, comme on  le ferait si c’était une entreprise indépendante. Un franchisé exécute une recette déjà éprouvée, c’est un opérateur. »

Pas pour tout le monde

Ces avantages ont toutefois un prix, puisqu’en plus du droit d’entrée, le franchisé devra payer des redevances au franchiseur, ce qui réduira d’autant ses bénéfices. Par ailleurs, ce mode de fonctionnement ne convient pas à tous. « On doit se conformer aux règles,  on ne peut pas imposer ses idées ni avoir le contrôle à 100 %, comme on le ferait si c’était une entreprise indépendante. Un franchisé exécute une recette déjà éprouvée, c’est un opérateur », indique l’expert de la Banque Nationale. 

Une fois que l’on a arrêté son choix, il est nécessaire de faire des recherches sur la bannière, sur sa réputation, sur ses réussites ou sur les causes de ses échecs, sur les territoires exclusifs, etc. On doit aussi s’assurer que le franchiseur est accessible et qu’il nous soutiendra en cas de besoin.

Comment financer votre projet ?

Il est important de vous associer à un partenaire financier qui a l’habitude de travailler avec des franchisés et franchiseurs. Il doit pouvoir comprendre votre modèle d’affaires et vous proposer des solutions adaptées.  La qualité des services, l’expertise de l’équipe et la flexibilité des solutions offertes sont des critères  à considérer. 

Votre franchise devra pouvoir compter sur :

> des outils de financement à court et à long terme;

> des outils de gestion des opérations traditionnels ou virtuels;

> une vaste gamme d’outils de placement;

> des services répondant à vos besoins complémentaires;

> des solutions pour vos employés.

La préparation

De façon générale, une banque doit comprendre le concept proposé et avoir confiance dans la capacité du franchisé de gérer l’entreprise avec succès. Pour convaincre une banque, il faut donc bien s’y préparer et savoir communiquer adéquatement avec elle.

Vous devez présenter à la banque un dossier clair, concis et complet, qui simplifiera le processus d’examen de votre demande et démontrera votre capacité  à réaliser le concept du franchiseur. Ce dossier doit comprendre de l’information financière, un plan d’affaires, une description du modèle de franchise et une copie de l’entente de franchisage et du bail.

Pour plus d'informations cliquez ici.

POUR INFORMATIONS : Dina Pinette, Directrice, services aux entreprises, 819 772-2623, dina.pinette@bnc.ca