Dans l’ordre habituel : Isabelle Côté, propriétaire Côté Santé, Martin Bégin, directeur développement des affaires Desjardins entreprises, Mathieu Potvin, vice-président produits médicaux Côté Santé, Francis Richard, directeur de comptes Desjardins entreprises.

PUBLIREPORTAGE

Dormir sur ses deux oreilles

Apnée du sommeil, ronflements, insomnies… On ne compte pas moins de 81 causes de problèmes du sommeil, qui touchent une grande partie de la population. Et puisqu’on vit plus vieux, la demande pour une aide médicale se fait de plus en plus grande. En 2006, Isabelle Côté identifie une lacune dans la prestation de ce type de service en Outaouais et fonde un premier centre spécialisé à Gatineau. Trois ans plus tard, la demande est si forte pour un service similaire en Haute-Laurentides qu’un second centre y est ouvert.

« Depuis 2009, on a ouvert des succursales à Hull, Aylmer, Blainville, Lachute et Saint-Eustache. Notre croissance est d’un point de service à tous les 18 à 24 mois et ça continue », confie la femme d’affaires. L’entreprise offre tout sous un même toit : du test de sommeil au traitement de l’apnée, en passant par la médecine du sommeil et la vente de produits et accessoires.

Desjardins dès le début

Mme Côté a choisi Desjardins Entreprises pour concrétiser toutes les phases de son projet depuis 2006. « C’est dans ma culture familiale. Ils ne connaissaient pas mon domaine, mais ils m’ont fait confiance et m’ont accordé ma première marge de crédit! » 

Son directeur de compte, Francis Richard ajoute : « Desjardins Entreprises n’est pas juste le prêteur, nous sommes véritablement un partenaire financier. Nous discutons avec le jeune promoteur, nous l’aidons à définir son projet, à ne pas oublier des éléments importants pouvant affecter sa croissance. »

Aujourd’hui, Côté Santé confie son service de paye, sa marge Accord D et même celle qu’elle offre à ses clients à son partenaire financier. « En décembre, j’ai dû procéder à une importante réorganisation de travail en profondeur pour suivre l’arrivée d’une nouvelle réglementation. Rapidement, en quelques coups de fil, mon directeur de compte a pris le dossier en charge et la transition s’est faite sans problèmes. Ils sont vraiment là pour moi », avoue Mme Côté. 

La différence Desjardins

Plusieurs institutions financières prêtent de l’argent. Desjardins Entreprises va plus loin en accueillant les jeunes entrepreneurs et en leur offrant des produits et services variés, rapidement, et adaptés à leurs besoins.

« Les gens d’affaires doivent parfois saisir des opportunités de croissance rapidement », explique Francis Richard. « Il est donc important que l’on connaisse bien notre partenaire, sa situation et qu’on l’aide à évaluer les risques et le potentiel afin qu’il prenne la meilleure décision. Lorsque la croissance se fait ailleurs au Québec, nous pouvons lui faire profiter de notre réseau de contacts pour obtenir de l’information, trouver un local, etc. »

Un partenaire au bout du fil. C’est aussi ça, Desjardins Entreprises!