Nutritionr est une plateforme numérique donnant accès à des nutritionnistes diplômés qui suivent leurs clients sur une base quotidienne et les aident à réaliser leurs objectifs.

Un coach santé dans votre poche

Changer des habitudes alimentaires est un défi quotidien. Pour y arriver, peut-être devrions-nous avoir quelqu’un qui nous suit pas à pas dans notre démarche ?

C’est ce que prétend Nutritionr, une entreprise gatinoise qui offre aux gens soucieux de leur alimentation la présence constante d’un nutritionniste, mais de façon virtuelle.

« A toutes les semaines je communiquais avec mon coach. C’est comme si j’avais un ange par-dessus mon épaule qui m’aidait à mieux me nourrir », affirme Sébastien Rochon, qui a utilisé le service en ligne et qu’il a fortement apprécié.

Nutritionr est une plateforme numérique donnant accès à des nutritionnistes diplômés qui suivent leurs clients sur une base quotidienne et les aident à réaliser leurs objectifs.

« Le modèle actuel, basé sur des consultations mensuelles, est brisé », croit le propriétaire de Nutritionr, Charles Lapointe. « On veut changer un comportement, des habitudes. C’est la fréquence des interventions qui fait une différence. Le modèle d’une rencontre tous les 30 jours ne fonctionne pas. » 

Bien s’alimenter par Internet

Nutritionr permet donc au client d’être suivi au jour le jour par un professionnel de l’alimentation, via Internet.

« C’est comme si on offrait une heure de consultation, mais elle est échelonnée sur un mois. C’est plus efficace parce que nous sommes des bêtes d’habitude. Notre approche est basée sur l’interaction  », répète M. Lapointe.

« Moi je préparais mes repas le dimanche soir », explique Sébastien Rochon.  Quand j’arrivais à la maison après le travail, je savais ce que j’allais manger. La routine m’a vraiment aidé, ajoute-t-il, lui qui a réduit son taux de gras de moitié grâce aux conseils de son coach. « Parfois j’envoyais une photo de mon repas et mon conseiller me suggérait par exemple de varier mes légumes. Ça m’encourageait », dit-il.

Nutritionr permet aux clients d’être suivis au jour le jour par un professionnel de l’alimentation, via Internet.

L’idée de bâtir une plateforme numérique en santé est venue à Charles Lapointe pendant qu’il travaillait dans son centre d’entraînement de haut niveau, Optimum Performance Athlétique à Gatineau. « Les gens posaient beaucoup de questions sur l’alimentation. Ils avaient besoin de formation. J’ai décidé de créer Nutritionr ». Lui-même n’a pas de formation dans le milieu de la santé. À titre de propriétaire, il est rémunéré à partir des commissions perçues par les professionnels membres de Nutritionr.

« La première rencontre avec le client se fait par Skype. Ensuite, c’est la messagerie ou le texto qui permet de garder le contact avec le client », explique le créateur de ce service lancé il y un peu plus de six mois. Par la suite, votre coach est disponible en tout temps. On promet même un contact « illimité ».

Le propriétaire de Nutritionr, Charles Lapointe

Une clientèle aux quatre coins du Québec

L’entreprise offre sur son site un « menu » de cinq nutritionnistes. Le client choisit celui avec qui il va travailler. Puis le lien virtuel est créé. Moyennant 65 $ par mois, l’utilisateur aura droit à une évaluation de ses besoins, des menus, des entraînements et, bien entendu, des conseils individuels. Il n’y a pas d’engagement contractuel à long terme.

Comme tout se passe en ligne, la clientèle peut provenir de partout. Surtout en région éloignée où l’accès à un nutritionniste est plus difficile. Pour l’instant, les participants sont âgés entre 25 et 55 ans, précise M. Lapointe. Ils veulent se remettre en forme, augmenter leur masse musculaire ou encore, perdre du poids. Dans cette ère du 2.0, les clients de Nutritionr sont éparpillés aux quatre coins de la province. Les coachs sont de Montréal, Québec et Gatineau.

« C’est fou comment on est bombardés d’information sur l’alimentation, les recettes et les conseils de tout le monde au bureau. Malgré cela, l’obésité fait des ravages. Les gens ont besoin d’être encadrés », soutient l’homme d’affaires de 29 ans qui a fait des études en finances à l’Université du Québec en Outaouais.

Légalement parlant, les nutritionnistes sont soumis au code de déontologie de l’Ordre des diététistes du Québec, que leurs conseils soient donnés en ligne ou en personne.

Peut-on être aussi efficace dans ce domaine sans voir le client? Sans aucun doute répond l’entrepreneur. La seule chose que le nutritionniste ne peut pas calculer, c’est le taux de gras de la personne, mais les conseils sont basés sur les informations détaillées que le client fournit et il n’y a pas nécessairement besoin de se rencontrer, explique Charles Lapointe.

Même s’il n’a jamais rencontré son coach en personne, Sébastien Rochon dit qu’il a obtenu les résultats qu’il recherchait. « Ce que j’ai surtout aimé, conclut-il, c’est que leur approche n’est pas stricte. Faut pas que ça devienne maladif. Et ça marche. »