La téquila est un spiritueux qui fait partie de la grande famille du mezcal qui comprend tous les spiritueux à base d’agave.

La téquila, cette incomprise

CHRONIQUE / Au moment d’écrire ces lignes, je suis assis au beau milieu de la magnifique Hacienda de Patron, une superbe maison de téquila dans laquelle j’ai eu l’occasion de déguster des téquilas d’une réelle beauté. Des téquilas d’une grande finesse tout comme certains Cognac. Tout cela m’a fait réaliser à quel point la téquila est incomprise. C’est normal puisque plusieurs consommateurs ont de très mauvais souvenirs avec la téquila !

Attention à la mention 

La téquila est en fait un spiritueux qui fait partie de la grande famille du mezcal qui comprend tous les spiritueux à base d’agave, une plante qui pousse dans le sud des États-Unis, au Mexique et en Amérique centrale. Il s’agit donc d’un spiritueux qui a bel et bien son cahier de charge, son appellation. Il faut d’ailleurs faire très attention à ce qui est inscrit sur une bouteille. On doit à tout prix rechercher la mention « 100% agave ». Si vous ne trouvez pas cette mention, cela veut dire que l’alcool d’agave est assemblé à un alcool de sucre ou à d’autres matières. 

Bien sûr, tout ce beau spiritueux doit être conçu à l’intérieur de quelques régions du Mexique dont Jalisco, Tamaulipas, Nayarit, Michoacan ainsi que Guanajuato. Chacune de ces régions offre une téquila particulière. 

Les produits Patron Roca

J’ai eu la chance de découvrir à Atotonilco la gamme de produits Patron Roca. Que ce soit avec la Silver, Reposado ou même l’Anejo, Patron ramène les premières méthodes de production avec cette gamme. L’agave y est récolté alors qu’il est vieux d’environ sept ans. Il est par la suite écrasé par une roue en pierre de plus de deux tonnes. Cette méthode amène une décomposition plus grossière de l’agave et garde davantage de jus à l’intérieur de la fibre. Ce qui offre un coté plus végétal,  plus confit et même iodé. Vient ensuite une fermentation à même les résidus/fibres de l’agave et ce, en très petite quantité. 

Personnellement, je suis tombé sous le charme de la Roca Anejo. On parle ici d’un produit qui se présente avec de belles notes de caramel brûlé, presque sirop d’érable, des notes de poivre avec une finale très douce sur la vanille. Un très beau produit qui démontre la plus belle des finesses que peut avoir une téquila.

Pour davantage d’informations sur la téquila ou sur l’industrie des spiritueux, je vous invite à visiter le www.yanaube.ca.