Des investissements dévalent les pentes de la région

Il neige des millions de dollars en projets d’investissement sur les stations de ski de l’Outaouais, où environ 400 000 visiteurs convergent en moyenne durant l’hiver pour venir y dévaler les pentes. Le Droit AFFAIRES vous présente le portrait économique de cette industrie locale saisonnière qui, malgré les aléas de la météo et les fluctuations dans le bas de laine des ménages, parvient à tirer son épingle du jeu et à résister aux modes.

Installation de canons à neige, agrandissement des chalets et ouverture de nouvelles pistes sont dans l’air du temps, alors que la saison du ski bat son plein ici comme ailleurs au pays. Juste au Québec, près de 480 M $ en investissements d’ici 2020 sont prévus dans le cadre de la stratégie de mise en valeur du tourisme hivernal déployée par le ministère du Tourisme.

Ces projets permettront d’offrir aux visiteurs un plus grand domaine skiable et d’améliorer la capacité de production de neige des centres de ski, selon le président-directeur général de l’Association des stations de ski du Québec (ASSQ), Yves Juneau. Il s’agit, dit-il, d’un «enjeu crucial» pour de nombreuses stations du Québec

Un nouveau versant à Mont Cascades

L’Outaouais n’est pas en reste, alors que le gouvernement du Québec a annoncé l’été dernier une aide financière de 1,5 M $ à la station de ski Mont Cascades, pour lui permettre de développer d’ici trois ans le versant ouest de la montagne.

«C’est majeur, car on ouvre un nouveau versant skiable, alors ça va complètement changer la dynamique. On va attirer de nouveaux skieurs et peut-être que ça va inciter les skieurs qui n’étaient pas venus à Mont Cascades depuis un certain temps à revenir nous voir», explique le porte-parole de la station de ski, Simon Lalande.

Le projet d’une valeur de 5,1 M $ comprend l’agrandissement de la zone pour enfants, la création de nouvelles pistes, l’installation d’un nouveau télésiège quadruple, ainsi que la modernisation des télésièges existants. La station fera aussi l’acquisition de nouveaux canons à neige et procédera à la modernisation de ceux existants. De l’éclairage devra aussi être ajouté et le chalet et la cafétéria seront rénovés.

Le porte-parole de la station de ski Mont Cascades, Simon Lalande

«Comme expérience, ça voudra dire un dénivelé plus haut de ce côté de la montagne. Alors, on pourra descendre plus bas, avec une meilleure vue et avec une remontée mécanique plus rapide et confortable, ce qui va améliorer l’expérience du skieur», poursuit M. Lalande.

Il précise que le nouveau versant ouest comprendra des pistes de niveau débutant, intermédiaire et expert. Le projet devrait aussi permettre d’augmenter la clientèle pour le ski d’au moins 50 %, ce qui équivaut à 50 000 skieurs de plus par hiver. La capacité d’enneigement actuelle de 900 gpm ( gallons par minute ) bondira pour sa part à 5900 gpm.

«Avec cette capacité, une piste pourrait être complètement enneigée en quelques jours seulement», explique-t-il.

Si l’investissement que s’apprête à faire Mont Cascades est sans doute l’un des plus importants entrepris depuis des décennies en Outaouais dans cette industrie, plusieurs autres initiatives sont aussi à l’ordre du jour des autres stations de ski.

Rénovations et nouveaux canons à Camp Fortune

Le gouvernement du Québec a annoncé une aide totalisant 1,3 million $ à la station de ski Camp Fortune, pour l’appuyer dans son développement axé sur quatre saisons. Cela comprend notamment un projet de luge alpine. Camp Fortune fera aussi l’acquisition de nouveaux canons à neige pour prolonger la saison hivernale et son chalet d’accueil sera agrandi. Certains de ces projets sont déjà amorcés.

«On déjà mis 8000 pieds de tuyaux sur la montagne pour transporter l’eau et l’air. Les nouveaux canons sont arrivés et il y en aura d’autres l’an prochain, explique un porte-parole de Camp Fortune, François Bernier. On améliore l’enneigement à chaque année, car c’est très important d’ouvrir la saison le plus tôt possible et de faire beaucoup de neige.»

M. Bernier indique que le chalet sera aussi agrandi de 30 %, ce qui permettra entre autres au public de profiter de plus d’espace pour manger et s’asseoir. Le comptoir du service à la clientèle, actuellement situé au milieu du chalet, sera aussi déplacé à un autre endroit moins achalandé pour procurer un environnement plus calme.