Alex Joanisse, directeur du développement commercial à La Trappe à fromage.

Des échanges inspirants pour Alex Joanisse au G7

À 25 ans et la tête bouillonnante de projets, le directeur du développement commercial de l’entreprise La Trappe à fromage de Gatineau, Alex Joanisse, profite pleinement de l’expérience que lui offre sa participation au G7 d’ID Gatineau où il côtoie des dirigeants d’entreprises et fait des rencontres inspirantes avec des personnalités du monde des affaires.

« Quand j’étais jeune, 17 ou 18 ans, j’étais déjà intéressé à la relève de l’entreprise et je disais à mes parents que le fromage de la Trappe à fromage serait un jour vendu partout au Canada et à travers le monde entier. Nous ne sommes pas encore là, mais nous travaillons sur beaucoup de projets », rappelle celui qui travaille pour l’entreprise créée par son père Gilles Joanisse, et Mario Hébert, dont le fils Kevin est aussi repreneur (relève) avec Alex de l’entreprise.

L’expansion de cette entreprise gatinoise se poursuit avec la construction d’une nouvelle usine à Gatineau et l’ouverture de nouveaux points de vente à Ottawa. Il y a aussi la production de nouveaux fromages et de nouveaux produits qui sont désormais offerts dans les magasins de La Trappe.

« Les fromages fins sont en pleine croissance. Les gens veulent goûter à de nouveaux fromages, avec des canneberges et des pommes. Il faut savoir trouver sa niche pour se différencier, en offrant une plus grande variété de fromages dans nos points de vente, raconte le jeune entrepreneur. Alors, nous travaillons pour développer et offrir de nouveaux produits. Nous avons plein d’idées. »

Et puis, il aimerait bien offrir des sacs biodégradables pour les fromages de La Trappe. « Ce serait une façon de se démarquer et les clients apprécieraient ce petit geste pour l’environnement », souligne-t-il.

Des rencontres marquantes

Le programme G7 d’ID Gatineau offre notamment aux sept entrepreneurs participants des séances personnalisées de formation avec des experts reconnus dans leur domaine.

Alex Joanisse dit avoir grandement apprécié les conférences de Laurent Simon, qui ont mis l’accent sur l’importance de la créativité et de l’innovation dans les projets d’expansion des entreprises.

La rencontre avec le maire de Gatineau, Maxime Pedneaud-Jobin, lui a permis de connaître davantage les marchés à développer dans la métropole de l’Outaouais et les projets à venir comme celui du train léger.

Avec Richard Legault, reconnu pour son travail avec Brookfield, il a été question des stratégies à privilégier en matière de développement immobilier, une question qui touche La Trappe à fromage qui possède deux immeubles commerciaux.

La question des acquisitions et des fusions d’entreprises a aussi été abordé. « Dans notre secteur, si on veut grossir, il faut souvent passer par l’acquisition d’une autre fromagerie parce que nos quotas de lait sont limités pour faire le fromage. Alors, cette session sur les acquisitions était particulièrement intéressante pour moi », explique-t-il.

Alex Joanisse

Une autre perspective

En côtoyant des gens d’affaires plus âgés que lui dans les activités du G7 d’ID Gatineau, Alex Joanisse estime qu’il a pu apporter une perspective différente au groupe de gens d’affaires composé de dirigeants d’entreprises.

« J’aime beaucoup les échanges, entendre les autres parler de leur parcours en affaires. Des choses qui ont fonctionné ou qui n’ont rien donné. Des différentes façons de mener les affaires, de travailler. Souvent, je laisse les autres parler, pour apprendre. Mais j’interviens pour faire connaître des points de vue différents. Parce que je suis le plus jeune, je pense que j’amène une autre dynamique au groupe. »