La cofondateur de Rewind, Mike Potter.

Rewind: retenir la main-d'oeuvre

Lorsqu’un général part pour la guerre, il veut revenir à la maison sans aucune perte humaine. C’est ce qu’ont réussi les deux généraux à la tête de Rewind à Ottawa. Sur le front depuis quatre ans, les cofondateurs Mike Potter et James Ciesielsk n’ont pas perdu un seul de leurs 31 soldats en cours de route. Au contraire, ils en rajoutent régulièrement.

Pas surprenant que Rewind ait été choisi pour une deuxième année consécutive comme un des 10 employeurs de choix dans la capitale nationale par l’Ottawa Business Journal. Pour Mike Potter, il s’agit de sa plus grande satisfaction depuis qu’il a lancé son entreprise en 2015.

« Les gens aiment travailler chez nous. Puis nous, on fait tout pour les garder. Et ça explique notre succès en bonne partie. C’est ma plus grande fierté. » Dans une industrie où la pénurie de main-d’œuvre fait rage, il s’agit de tout un exploit.

« J’aime la culture de l’entreprise », confie Marc Morinville, un ingénieur en logiciel qui travaille chez Rewind depuis un an et demi. « On sent que l’équipe de gestion tient à nous. Dans d’autres entreprises en démarrage, explique-t-il, on installe des tables de ping-pong, des petits restos, des sofas pour se reposer. Ici, il n’y a rien. On ne veut pas nous garder au travail au-delà de nos huit heures par jour. » 

« On encourage les gens à avoir une vie équilibrée, explique M. Potter. Après huit heures de travail, on veut qu’ils retournent chez eux, dans leur famille. » Et puis la compagnie se veut la plus flexible possible. « Des gens peuvent travailler de la maison. J’en ai un qui a déménagé en Colombie-Britannique parce qu’il adore le ski. Il travaille de là-bas », témoigne-t-il le plus simplement du monde.

Les employés chez Rewind ont droit à trois semaines de vacances par année. La boîte est fermée pendant le temps des Fêtes et à l’été, les quelque trente employés sont en congé un vendredi sur deux tout en conservant leur plein salaire.

Personne n’a quitté la compagnie depuis ses débuts en 2015, un fait plutôt rare dans ce monde de technologies en perpétuelle mutation.

« Une équipe stable, ça nous permet de grandir plus rapidement », selon Mike Potter, qui en est à son quatrième lancement d’entreprise.

Une partie de l'équipe de Rewind lors d'une réunion dans les bureaux de l'entreprise.

De la place pour grandir

Rewind conçoit des applications permettant aux compagnies en ligne de sauvegarder leurs données en tout temps. Ces compagnies, qui utilisent les plateformes de Shopify, croient, à tort, que leurs données personnelles sont conservées dans le nuage par Shopify.  « Nous avons un immense travail d’éducation à faire de ce côté », explique-t-il.

En fait, il revient à chacune d’elles de garder des copies de leur propre inventaire ou de leurs commandes au risque de tout perdre. « Un jour, une compagnie britannique, qui vend des souliers pour enfants, a perdu toute ses informations à trois semaines de Noël. Elle venait juste de télécharger notre application. On a tout récupéré », se rappelle M. Potter.

« Nous avons sauvé la vie de milliers de compagnies comme elle depuis notre lancement, c’est très gratifiant », dit-il. Un chat qui saute sur un clavier d’ordinateur, une erreur d’inscription, un geste malveillant d’un employé frustré, une panne de courant, voilà autant de raisons qui font qu’un système peut planter et que Rewind arrive à régler.

Elles sont plus de 10 000 compagnies en ligne à travers le monde à avoir installé l’application de Rewind. Et comme l’abonnement est mensuel, Rewind récolte d’importants revenus sur une base récurrente, de l’ordre de plusieurs centaines de milliers de dollars par mois, confie-t-on. Mais Rewind n’est pas encore rentable. Elle continue de recruter avidement chez les clients de Shopify. « La compagnie vient d’atteindre un million de clients. Nous, on n’en possède que 10,000 d’entre eux. Il y a encore beaucoup de place pour grandir ! »

Voilà peut-être pourquoi Deloitte place Rewind parmi les 50 compagnies au pays à surveiller en raison de son fort potentiel de croissance.