Le président et éditeur du journal Le Droit, Pierre-Paul Noreau.

Le Droit, un actif pour la région

Comme le temps file. Il me semble qu’on vient tout juste de lancer le premier magazine Le Droit AFFAIRES. J’ai encore frais en mémoire le haut niveau d’excitation qui nous habitait en ce mois d’octobre 2016.

Pourtant, nous en sommes déjà à notre quatrième année de publication et à notre 33e numéro. Une édition bien spéciale à mes yeux puisqu’il s’agit de mon dernier à titre de président et d’éditeur du Droit.

En effet, l’heure de la retraite a sonné. La belle et stimulante aventure de la Coopérative Le Droit appartient désormais à la valeureuse équipe avec laquelle j’ai eu le privilège de travailler au cours des quatre dernières années et demie, équipe qui recèle toutes les qualités pour réussir cette transformation avec brio.

Ma grande confiance en l’avenir est aussi liée à l’existence même du magazine que vous lisez actuellement et qui a dynamisé le lien entre Le Droit et la communauté des affaires.

À la base, Le Droit a un important rôle de chien de garde de l’intérêt public à jouer. Aussi, il dérange quelquefois, mais il permet aux communautés qu’il dessert de prendre une plus juste mesure d’elles-mêmes, en mettant notamment en valeur leurs forces et leurs ambitions.

De nombreux entrepreneurs nous l’ont dit. Par ses portraits, ses entrevues, et ses dossiers, Le Droit AFFAIRES a généré une nouvelle confiance au sein du milieu des affaires de la région. Le constat que nous partageons à travers le magazine est à l’évidence percutant : que de talent, de créativité, de passion et de succès autour de nous ! Or la fierté de celles et ceux qui sont mis en valeur dans nos pages rejaillit sur l’ensemble, stimulant l’action et le dépassement.

Le Regroupement des gens d’affaires de la capitale et la Chambre de commerce de Gatineau l’ont vite reconnu et sont ainsi devenus des partenaires de premier plan.

Je suis convaincu que la réponse rapide et généreuse des entrepreneurs sollicités pour aider l’équipe à transformer Le Droit en coopérative s’explique largement par la nouvelle relation de confiance découlant de la publication du magazine et des 5@7 qui soulignent chaque parution.

Permettez-moi de conclure ce mot en remerciant chaleureusement les partenaires de la première heure qui ont permis au Droit AFFAIRES de rayonner, soit Gilles Desjardins ( Brigil ), Richard Ferland ( Banque Nationale ), Dany Ann Robichaud ( La Boîte juridique ), Alain Miroux ( Casino du Lac-Leamy ), Michel Parent ( Bel-Air Lexus ) et l’équipe des SADC. Merci à tous les autres qui se sont ajoutés et qui nous honorent de leur confiance.

Bon temps des Fêtes à tous et restez fidèle au Droit et à son équipe, un actif extrêmement précieux pour la région.