Ce contenu vous est offert gratuitement, il ne vous reste plus de contenu à consulter.
Créez votre compte pour consulter 3 contenus gratuits supplémentaires par jour.
Isabelle Rhéaume
Collaboration spéciale
Isabelle Rhéaume
En tant que consommateurs, nous avons tous déjà acheté et découvert des produits lors d’un passage dans un marché de notre communauté ou en jouant les touristes. Le printemps qui est là et l’arrivée de l’été annoncent la promesse des nombreux marchés qui nous permettront d’aller à la rencontre d’entrepreneurs bien de chez nous.
En tant que consommateurs, nous avons tous déjà acheté et découvert des produits lors d’un passage dans un marché de notre communauté ou en jouant les touristes. Le printemps qui est là et l’arrivée de l’été annoncent la promesse des nombreux marchés qui nous permettront d’aller à la rencontre d’entrepreneurs bien de chez nous.

Consommer local grâce aux marchés

Article réservé aux abonnés
En tant que consommateurs, nous avons tous déjà acheté et découvert des produits lors d’un passage dans un marché de notre communauté ou en jouant les touristes. Le printemps qui est là et l’arrivée de l’été annoncent la promesse des nombreux marchés qui nous permettront d’aller à la rencontre d’entrepreneurs bien de chez nous.

Les marchés publics existent depuis la nuit des temps et demeurent encore aujourd’hui un moyen efficace pour les entreprises en démarrage et les petites entreprises de se faire connaître. On tombe souvent sous le charme des personnes qui se cachent derrière la création et la confection d’un vêtement ou d’un accessoire et les échanges que nous faisons avec elles.

La dernière année a imposé des changements dans tous les domaines. Les statistiques ne mentent pas, plusieurs petits joueurs, notamment les entreprises appartenant aux femmes, ont beaucoup souffert des effets de la pandémie.

Mais de bonnes idées ont aussi pris naissance, dont la création de Place des marchands et artisans de l’Outaouais.

Cet organisme à but non lucratif ( OBNL ) a été fondé à la fin de février dernier par Isabelle Carbonneau qui est appuyée par Danielle Soucy, à la fois vice-présidente et responsable de la formation et du marketing.

L’objectif est de donner de la visibilité aux artisans, mais surtout aux artisanes de chez nous.

En pleine période de recrutement, cet OBNL offre une vitrine virtuelle sur le site web, des espaces dans les marchés qu’elles organisent, de la formation, etc.

Par souci de transparence, un comité de sélection a été mis sur pied et priorisera les membres de sexe féminin, offrant des produits 100 % locaux et qui utilisent en partie des matériaux recyclés.

Bijoux, accessoires, tricots, artisanats, il y a en a pour tous les goûts et la communauté continuera de grandir.

www.artisansoutaouais.com

Marchés virtuels sans frontières

On a aussi vu l’émergence et la popularité des marchés virtuels ces derniers mois. La beauté de ce type de marché est que des gens de partout peuvent y participer. Vous magasinez dans le confort de votre foyer et recevez vos achats à votre porte. Les populaires marchés Etsy qui sont présents dans plusieurs régions du Canada, dont l’Outaouais, ont pris ce virage. Le Marché virtuel Etsy Outaouais aura d’ailleurs lieu les 24 et 25 avril prochain.

Nos marchés

Bien qu’au moment d’écrire ces lignes, la tenue des marchés qui sont planifiés est incertain, je vous encourage à aller à la rencontre des artisans de chez nous, en personne ou en virtuel. Non seulement vous êtes assuré d’acheter local, mais vous encouragerez directement un entrepreneur et vous découvrirez de nouveaux produits. Tout le monde y gagne !

Quelques marchés à venir :

Marché virtuel Etsy Outaouais ( 24-25 avril )

613flea! Au Pavillon Aberdeen d’Ottawa ( 1er mai )

Marché créatif du printemps à l’Encan Larose ( 8-9 mai )

Marché printanier de Buckingham à la Société d’histoire de Buckingham ( 30 mai )