CHRONIQUE PUBLICITAIRE

Comment gérer un conflit en milieu de travail?

Quelquefois critiqués, d’autres fois louangés, les études, articles, livres, méthodes et procédures en ce qui a trait aux conflits interpersonnels en milieu de travail foisonnent. Malgré cela, les gestionnaires se trouvent encore souvent démunis lorsque cela se produit dans leur organisation. Une situation complexe et délicate qui leur donne des maux de tête. Une petite pilule pour vous soulager?

Comme employeur, vous êtes responsable

Malheureusement, ignorer le conflit ne fait pas état de remède miracle pour réconcilier deux employés. En effet, la législation en matière de harcèlement psychologique et sexuel oblige l’employeur à intervenir lorsqu’il est informé d’une situation pouvant s’apparenter à du harcèlement. C’est précisément le cas pour le conflit. Au fait, quelle est la définition d’un conflit en milieu de travail? Ce sont des personnes qui se heurtent à des idées et des opinions divergentes et dont les attentes sont en opposition. L’employeur, dont la liste de responsabilités est déjà longue du côté des ressources humaines, se doit de voir au traitement du conflit, lequel est coûteux pour les organisations.

Résoudre le conflit

La résolution de conflit soulève son lot de questions, dont la plus importante : que faire? Heureusement, plusieurs méthodes existent, même si, comme mentionné en introduction, elles sont parfois mitigées. L’important est d’agir et d’ajuster son intervention selon les particularités du conflit et la volonté des employés à le résoudre. Pensons à la médiation, la modification du mode de communication ou, peut-être l’option moins souhaitable, le processus disciplinaire. Cela dit, n’oubliez pas que vous possédez toujours un droit de gestion qui vous permet d’intervenir pour gérer et résoudre le conflit et les employés doivent collaborer dans la solution. Il s’agit d’une responsabilité conjointe. 

Mario Leblanc 
C.R.H.A. Président

Conseil d’expert

Il pourrait être tentant de se dire que les employés sont des adultes responsables et régleront eux-mêmes leurs problèmes. Dans les faits, c’est à vous d’agir et de régler le conflit. L’un des plus grands ennemis de la résolution d’un conflit est le temps. Activez-vous rapidement, car plus vite le conflit est traité, plus sûr est son succès. Par ailleurs, comme mentionné précédemment, le suivi est l’une des clés dans ce type d’intervention. N’hésitez pas à consulter un professionnel en ressources humaines (C.R.H.A.) pour vous soutenir et vous conseiller dans la résolution de conflits.