Roxanne Constantineau, propriétaire de Boutique de Noël
Roxanne Constantineau, propriétaire de Boutique de Noël

C'est tous les jours Noël à Ripon

Benoit Sabourin
Benoit Sabourin
Le Droit
Si la fête de Noël risque d’être particulière cette année, en raison de la pandémie de COVID-19 et du contexte sanitaire qui sera certainement encore restrictif, cela n’empêchera pas les gens de décorer maisons et commerces afin de mettre un peu de gaieté dans les chaumière à l’aube du 25 décembre. Et depuis tout récemment, il est désormais possible de s’approsivionner en ornements et accessoires auprès de la Boutique de Noël, premier magasin de la région de l’Outaouais spécialisé dans les décorations « d’inspiration vintage et rustique ». L’endroit a officiellement ouvert ses portes au début septembre, sur le chemin du Rivage, aux abords de la rivière Petite-Nation, à Ripon.

« Chez nous, Noël était quelque chose de toujours grandiose. Ça ne durait pas un jour. Ça durait des semaines et même après le jour de Noël, ça se poursuivait. Il y avait tout un décorum entourant cette fête. C’est quelque chose qui est resté, que nous avons répété avec nos enfants et aujourd’hui, ce sont eux qui le font avec leurs propres enfants. »

Ces mots, ce sont ceux de Roxanne Constantineau, la fondatrice et propriétaire de la Boutique de Noël. Ancienne fonctionnaire municipale et fédérale, elle a travaillé dans des postes de haute direction dans le secteur de l’éducation postsecondaire en Outaouais, ces dix dernières années, avant de prendre sa retraite en 2019. 

« Le rêve d’avoir quelque chose à nous après des carrières bien chargées, on y pensait depuis quelques années. Quand j’ai pris ma retraite, j’ai continué à travailler sur certains projets, mais graduellement, notre passion pour le travail manuel a pris le dessus. Mon conjoint a une passion pour tout ce qui touche le bois, alors que moi, je fais de la peinture. Comme nous sommes aussi deux personnes amoureuses de Noël et que nous avions remarqué qu’il n’y avait rien de ce genre en Outaouais, l’idée de créer ce projet est née », explique Mme Constantineau.

Vintage, rustique et nostalgique

L’entreprise a été lancée en ligne en mai dernier, au moment même où le Québec était encore plongé en plein confinement en raison de la pandémie de COVID-19, mais la boutique a ouvert « physiquement » ses portes au début septembre, à Ripon. 

Le petit magasin juxtaposé à la résidence du couple propose des décorations créées par une dizaine d’artisans locaux. Sinon, on retrouve sur les tablettes du commerce des produits provenant d’une dizaine de fournisseurs canadiens, pour la plupart basés au Québec. Mme Constantineau et son conjoint ont également un atelier de fabrication de décorations qui sont aussi mises en vente. 

Pour ceux qui s’imaginent qu’en franchissant les portes de la Boutique, on trouvera les mêmes ornements que sous le toit des bannières à grande surface, détrompez-vous. « On voulait se dédier exclusivement à Noël en misant sur tout ce qui est d’inspiration vintage, rustique et nostalgique. On s’éloigne beaucoup de ce qu’on retrouve dans les magasins de grande surface commerciale. On ne retrouve pas de structures gonflables chez nous. Le choix des matériaux utilisés pour la création des décorations est très important. Il n’y a aucun produit en plastique qui est vendu ici. On mise beaucoup sur le bois, le fer, le tissu, la fonte, le verre. Il faut que ce soit des objets qui se distinguent. On a des personnages fabriqués à la main, donc qui sont uniques. On privilégie aussi beaucoup le français sur les messages qu’on retrouve sur les décorations », précise l’entrepreneure.

Toute cette philosophie d’entreprise s’inscrit dans une stratégie d’offrir des produits uniques et de qualité, mais elle découle aussi d’une volonté assumée par la fondatrice de la Boutique de Noël de proposer un commerce « écoresponsable ». « Ce sont des choix que nous faisons », note la propriétaire.

Une exposition permanente

Même si le potentiel d’exploiter la fête de Noël peut sembler limité d’un point de vue des « affaires », ce n’est pas du tout la perception de Mme Constantineau. La femme de 56 ans croit d’abord qu’il y avait un grand besoin pour ce type de commerce en Outaouais, alors que l’on comptait uniquement trois boutiques de Noël spécialisées au Québec avant l’ouverture de la sienne.

Mais ce n’est pas tout. Mme Constantineau planche sur un projet d’exposition permanente afin de faire de son magasin une destination touristique de choix pour les passants qui circuleront dans la Petite-Nation ces prochaines années.

« Ce qu’on souhaite devenir, c’est un attrait touristique incontournable. Nous sommes en démarche pour développer un projet qui va permettre de créer une exposition permanente éducative et interactive sur tout ce qui touche Noël, mais plus particulièrement sur le Noël canadien », expose la femme d’affaires. 

Cette dernière songe à un concept qui pourrait également aborder l’évolution des décorations à travers le temps et présenter l’histoire et les symboles reliés à cette fête.

« Même quand Noël se termine, on garde toujours un certain sentiment qui se prolonge tout le reste de l’année. On veut que les gens puissent conserver ce sentiment quand ils viennent nous visiter et qu’ils repartent », conclut Mme Constantineau.