Des airs de Jamaïque à Plaisance

Magazine Affaires

Des airs de Jamaïque à Plaisance

Hugues Théorêt
Hugues Théorêt
Collaboration spéciale
J’aime mon voisin, c’t’un Jamaïcain, chantent les Frères à Ch’val. C’est sans doute l’air que Jacinthe Joly fredonne le matin lorsqu’elle arrive au bureau. Car la directrice générale de Transport Laplante et Fils pourra compter d’ici septembre prochain sur 32 chauffeurs originaires de la Jamaïque pour conduire sa flotte de camions-remorques qui assurent chaque semaine 25 transports entre le Canada et les États-Unis. Cette acquisition fera de Transport Laplante et Fils le plus grand employeur de la municipalité de Plaisance. Que de routes parcourues pour une petite entreprise fondée en 1975 par André et Serge Laplante.
Une femme parmi les hommes

Magazine Affaires

Une femme parmi les hommes

Hugues Théorêt
Hugues Théorêt
Collaboration spéciale
Jacinthe Joly dirige une entreprise dans un secteur qui est traditionnellement l’apanage des hommes. «Au début, je dois avouer que j’ai dû faire ma place. Mais honnêtement, cela s’est bien passé. Il faut dire qu’il y a de plus en plus de femmes dans le milieu du camionnage», observe la jeune femme de 36 ans.
Les immigrants comme solution

Magazine Affaires

Les immigrants comme solution

Benoit Sabourin
Benoit Sabourin
Le Droit
L’immigration représente une partie de la solution afin de répondre à la pénurie de main-d’oeuvre à laquelle font face les employeurs, mais qu’en est-il de la situation dans la région? Les PME sont-elles assez au fait du bassin existant de candidats immigrants qualifiés pour combler leurs besoins? Petit tour d’horizon.
Plomberie Alvanar. Un secret bien gardé!

Publireportage

Plomberie Alvanar. Un secret bien gardé!

Robin Cyr se souvient de l’époque où, de son sous-sol, il prenait les appels de ses clients qui nécessitaient son expertise en plomberie. « Je me voyais un peu comme un sauveur quand un client m’appelait à 10h le soir pour réparer la toilette bouchée », dit-il en souriant. Quatorze ans plus tard, M. Cyr est à la tête d’une entreprise qui dispose d’un vrai bureau et d’une équipe d’employés fidèles.
La pénurie de la main-d’oeuvre, un frein à l’expansion

Magazine Affaires

La pénurie de la main-d’oeuvre, un frein à l’expansion

Dominique La Haye
Dominique La Haye
Collaboration spéciale
L’insuffisance de la main-d’oeuvre dans la région, un mythe? Pas pour le propriétaire des deux magasins Club Piscine Super Fitness à Gatineau et à Ottawa, Jean Ravenda, qui a dû renoncer à l’idée d’en ouvrir un troisième faute de personnel. Cette même réalité a aussi frappé les copropriétaires du salon de coiffure Victor Victor à Gatineau, qui ont finalement abandonné leur projet d’ouvrir un deuxième établissement dans le secteur du Plateau, après n’avoir reçu aucune candidature de coiffeurs potentiels.
35 100 postes à combler en Outaouais d’ici 2021

Magazine Affaires

35 100 postes à combler en Outaouais d’ici 2021

Dominique La Haye
Dominique La Haye
Collaboration spéciale
Le problème de la rareté de la main-d’oeuvre se fait sentir en Outaouais, où quelque 35 100 emplois sont à combler entre 2017-2021, dont un peu plus de 80 % proviennent de départs à la retraite. Le tout se déroule dans un contexte où le taux de chômage est historiquement bas dans la région, à 4,9%.
Jean Bédard, fier de l’évolution de La Cage

Publireportage

Jean Bédard, fier de l’évolution de La Cage

Pour plusieurs, La Cage est avant tout cet endroit chaleureux où se réunir, avec très souvent le prétexte d’assister à un événement sportif sur grand écran. Et c’est toujours le cas, même avec le repositionnement de la chaîne et maintenant, le tout nouveau restaurant de Gatineau, secteur Le Plateau. Selon Jean Bédard, président et chef de la direction du Groupe Sportscene qui gère La Cage - Brasserie sportive, cette évolution était nécessaire.
Ethel Côté
Collaboration spéciale
Ethel Côté
Conjuguer affaires et social

Magazine Affaires

Conjuguer affaires et social

CHRONIQUE — PHILANTHROPIE / Les entreprises d’économie sociale, ce sont des coopératives, des organisations à but non lucratif, des entreprises sociales et des entreprises communautaires qui proposent des solutions aux problèmes contemporains. Ces entreprises visent une rentabilité et une viabilité économiques favorisant la création de richesse collective. Tandis que leur rentabilité sociale contribue à l’amélioration de la qualité de vie et du bien-être de la population via entre autres des emplois décents, des services de proximité, la lutte contre la pauvreté, la préservation de l’environnement, etc.
Pas de panique dans les épiceries

Magazine Affaires

Pas de panique dans les épiceries

Daniel LeBlanc
Daniel LeBlanc
Le Droit
Si tout le monde s’entend pour dire qu’il n’existe pas de solution miracle au problème de rareté de main-d’oeuvre, les épiciers de la région croient quant à eux que la qualité de la formation et la diversité des emplois disponibles permet à ce domaine de se garder la tête au-dessus de l’eau.
La cage : La philosophie derrière un menu

publireportage

La cage : La philosophie derrière un menu

Capitales Studio
Une réalisation du service de la promotion
Les modifications apportées dans l’offre de plats offerts par La Cage – Brasserie sportive sont beaucoup plus que de simples changements sur la carte d’un menu : c’est un changement de philosophie favorisant une évolution globale dans l’entreprise.
La restauration en manque d’employés

Magazine Affaires

La restauration en manque d’employés

Daniel LeBlanc
Daniel LeBlanc
Le Droit
Attablé un vendredi soir devant son assiette dans son restaurant favori ou encore lors son bref passage au service au volant d’une chaîne de restauration rapide, le client a souvent peu conscience de l’ampleur du phénomène. Mais derrière les comptoirs et devant les fours, la pénurie de main-d’oeuvre est palpable.
Main-d'oeuvre: une pénurie qui risque de s'aggraver

Magazine Affaires

Main-d'oeuvre: une pénurie qui risque de s'aggraver

Denis Gratton
Denis Gratton
Le Droit
Le Québec manque de main-d’oeuvre et la situation s’aggrave d’année en année. Présentement, ce sont plus de 100 000 emplois qui sont à pourvoir en province. Et selon les projections du gouvernement du Québec, ce chiffre grimpera à 1,4 million d’ici 10 ans. La pénurie est réelle et elle s’accentue. Les chiffres sont alarmants. Le marché du travail de demain manquera de monde.
Les Investissements : Rivemont Votre portefeuille sur mesure

PUBLIREPORTAGE

Les Investissements : Rivemont Votre portefeuille sur mesure

Capitales Studio
Une réalisation du service de la promotion
Les investissements Rivemont est une firme de gestion privée de portefeuilles dont le siège social est situé dans la région de l’Outaouais. L’institution financière, fondée en 2010, se démarque notamment par la formation avancée de ses spécialistes qui détiennent des titres tels que celui de CFA (Chartered Financial Analyst), la plus prestigieuse désignation professionnelle en finance. L’équipe hyper spécialisée offre des stratégies de placement novatrices aux investisseurs recherchant des rendements solides jumelés à une gestion efficace de la volatilité des marchés.
Il manque de bras en construction

Magazine Affaires

Il manque de bras en construction

Benoit Hudon
Benoit Hudon
Collaboration spéciale
Si on reconnaît les bons ouvriers à leurs outils, comme dit le proverbe, les employeurs reconnaissent qu’il leur faudra tous les outils possibles afin de les recruter, ces bons ouvriers. L’industrie de la construction, comme beaucoup de secteurs, n’est pas épargnée par la pénurie généralisée de la main-d’œuvre. Amplifié par les catastrophes naturelles et l’effervescence des mises en chantier au cours des derniers mois, le phénomène affecte de plusieurs façons les acteurs de cette industrie dans la région.
Une passion pour les bines à Plantagenet

Magazine Affaires

Une passion pour les bines à Plantagenet

Émilie Pelletier
Émilie Pelletier
Initiative de journalisme local — Le Droit
Les fèves au lard, c’est du sérieux à Plantagenet. Outre son Festival de la bine qu’elle tient annuellement, cette petite communauté de l’Est ontarien abrite les locaux de La Binerie Plantagenet, une entreprise née en 2000 de la fusion des Fèves au lard Lalonde et de La Binerie Lapensée. Et la tradition n’est pas à la veille de s’éteindre puisqu’une troisième génération de Lapensée a récemment joint les rangs de La Binerie Plantagenet.
Travailleurs expérimentés recherchés

Magazine Affaires

Travailleurs expérimentés recherchés

Émilie Pelletier
Émilie Pelletier
Initiative de journalisme local — Le Droit
Le vieillissement de la population et les nombreux départs à la retraite des baby-boomers font en sorte que plusieurs entreprises font face à des défis majeurs en matière de recrutement de main-d’oeuvre. Est-ce que l’embauche de travailleurs âgés de 55 ans et plus, que l’on appelle aussi les «travailleurs expérimentés», fait partie des solutions pour renverser la vapeur?
35 ans d'économie sociale

Magazine Affaires

35 ans d'économie sociale

Jean Gagnon
Jean Gagnon
Collaboration spéciale
Le ministre québécois du Travail, Jean Boulet, a été clair sur le sujet : tous les bassins de population doivent être mis à contribution afin d’atténuer la pénurie de main-d’oeuvre qui afflige plusieurs pans de l’économie. Ces bassins, ce sont les femmes, les jeunes, les personnes judiciarisées et les gens qui présentent des limitations.
Pierre Jury
Le Droit
Pierre Jury
Quinze ans de Coconut Lagoon

Magazine Affaires

Quinze ans de Coconut Lagoon

CHRONIQUE - SCÈNE CULINAIRE / Pour les 15 ans de son restaurant «Coconut Lagoon», le chef-propriétaire Joe Thottungal a lancé non pas un, mais deux projets. Il a commencé en lançant un nouveau resto, «Thali», puis il vient de publier un livre de recettes de cuisine.
Isabelle Rhéaume
Collaboration spéciale
Isabelle Rhéaume
S’adapter pour garder ses employés

Magazine Affaires

S’adapter pour garder ses employés

CHRONIQUE — MODE D'AFFAIRES / Au cours des trois dernières années, le Groupe Le Pacha, qui compte sept boutiques en Outaouais, a vu son nombre d’employés passer de 25 à 70. Le groupe de six propriétaires, dont Marc-André Plouffe, a dû repenser ses façons de faire pour gérer la croissance en cette ère de pénurie de main-d’œuvre.
La Cage Gatineau Le Plateau : Un rêve qui se concrétise

publireportage

La Cage Gatineau Le Plateau : Un rêve qui se concrétise

Capitales Studio
Une réalisation du service de la promotion
D’aussi loin qu’il se souvienne, Sacha Martin a toujours œuvré dans la restauration. Comme bien des ados, il a commencé par « flipper des boulettes » dans un fast-food hullois avant d’œuvrer pour d’autres restaurants renommés de la région et à Montréal. En janvier 2019, il débute ses fonctions à titre de directeur du tout nouveau restaurant La Cage – Brasserie sportive Gatineau, secteur Le Plateau, qui a ouvert ses portes début avril.
La vodka, de la Pologne à la Russie

Magazine Affaires

La vodka, de la Pologne à la Russie

Éric Godmaire
Éric Godmaire
Collaboration spéciale
CHRONIQUE - SPIRITUEUX / L’origine de cette boisson est tout sauf claire. Les Polonais se réfèrent à un document administratif datant de 1405 tandis que leurs voisins russes ont porté le dossier devant la Cour de justice européenne afin d'apporter une clarification au sujet de l’origine de la vodka. Comme la très grande majorité des spiritueux de l’époque, la vodka n’était pas destinée à la consommation. On conseillait alors de l’enrichir avec de la camomille afin de se frictionner la peau irritée après le rasage. Ça brûlait, mais l’odeur était agréable.
Pénurie de main-d’œuvre : Faites-vous du recrutement efficace

Chronique publicitaire

Pénurie de main-d’œuvre : Faites-vous du recrutement efficace

Capitales Studio
Une réalisation du service de la promotion
Avez-vous l’impression que peu de gens intéressants postulent aux emplois que vous affichez? Vos annonces restent sans effet? Peut-être que vous vous y prenez mal. Bien qu’il y ait au moins une demi-douzaine de trucs utiles, voici un Top 3 des incontournables pour rendre votre affichage de poste plus intéressant et efficace.