La chanteuse et entrepreneure Marilou

«Vos insupportables mains vides»

La fondatrice de Trois fois par jour, Marilou, s’est remise à la musique récemment. Celle qui ne boit plus d’alcool depuis des années évoque «vos insupportables mains vides» dans une nouvelle chanson.

«C’est quand même fou que ce soit difficile d’avoir les mains vides quand on est avec les gens. Comme si un verre est une protection, une barrière psychologique. C’est plus fort qu’on pense», lance au téléphone la jeune maman. 

Quatre ans après avoir expliqué son choix de ne plus boire dans un billet sur sa page Facebook, elle remarque que ça «confronte» et «énerve» encore certaines personnes. 

«Pour beaucoup de gens, c’est essentiel, l’alcool. Impossible d’entrer en relation avec quelqu’un qui ne boit pas.»

Sa sobriété a parfois coupé court à de nouvelles rencontres ou amitiés. À une invitation reçue, si elle propose d’aller prendre un café plutôt qu’un verre, il n’est pas rare que ça tombe à l’eau.

Mais pas question de s’isoler pour autant. «Je suis avec une gang de gens qui ne boivent pas vraiment dans la vie.» Son amoureux de la dernière année et demie prend une bière à l’occasion. Sans toujours en déboucher une deuxième. «Ça fait réfléchir d’être avec quelqu’un qui ne boit pas.» L’effet d’entraînement, dans un sens comme dans l’autre.


« Pour beaucoup de gens, c’est essentiel, l’alcool. Impossible d’entrer en relation avec quelqu’un qui ne boit pas. »
Marilou, chanteuse et entrepreneure

Marilou n’a pas cessé de consommer de l’alcool parce qu’elle avait un problème. «C’est une action sociale pour moi. Un combat que je choisis et que je suis fière de mener.» 

Elle en a contre les ravages sournois de l’alcool : les rendez-vous manqués, les paroles blessantes, les mariages brisés, les réunions de famille qui finissent mal, les alcooliques qui souffrent, les enfants qui pâtissent, les accidents mortels, les maladies... « Je le vois quotidiennement. C’est hypersubtil!»

Son ex-conjoint, Alexandre Champagne, a arrêté la même journée qu’elle et n’a jamais recommencé. «C’était une réflexion qu’on avait ensemble pour notre fille», dit la jeune femme, maman pour une seconde fois depuis huit mois.

Dans les soupers, elle est heureuse d’être la personne sobre pour ses enfants et ceux des autres, de leur montrer qu’on peut avoir du plaisir sans alcool. Même s’ils feront ce qu’ils veulent plus tard.

«J’suis pas plate, et je ne bois pas d’alcool», concluait-elle sur Facebook il y a quatre ans. «Je n’y pense même plus, c’est rendu une seconde nature», dit-elle aujourd’hui, totalement à l’aise de demander une eau pétillante avec du citron. Ou d’avoir simplement les mains vides.

+

CE QU'ILS ONT DIT...

Danny St Pierre

«À mon peak, j’étais à une vingtaine de verres par jour, étalés, comme un marathon de boisson inconscient. [...] Le déclencheur a été une petite intervention de mon amoureuse (qui n’est pas du métier) à l’aube de l’ouverture de mon restaurant de l’époque : “Peux-tu essayer de ne pas rentrer chaud à tous les soirs s’il vous plaît? Je ne veux pas m’inquiéter...”»

— Le chef Danny St Pierre, en racontant sa décision d’arrêter de boire dans le magazine Caribou en mars 2019

***

Fred Savard

«Bon, je vais tomber dans le cucul un peu, mais tout cela est venu grâce à la méditation et au fait que j’ai cessé de boire. Ça a changé mon regard sur ma vie. Et sur le travail»

— Le chroniqueur et animateur Fred Savard, dans La Presse+ en février 2019, en parlant de ses changements de vie et de son projet de balado

***

Pierre-Yves Lord

«Des fois, je fais ça pendant quelques semaines, quelques mois. [...] Dans les premières semaines, c’est difficile, parce que moi j’associe beaucoup l’alcool au plaisir, mais oui, ça se passe»

— L’animateur Pierre-Yves Lord, qui trinquait récemment au Ginger ale à l’émission Phil s’invite chez Pierre-Yves Lord

***

Dumas

«Quand j’ai arrêté de boire, je suis devenu plus efficace au niveau de la création. J’ai essayé de voir la vie sans filtre, de créer sans filtre. Avec la sobriété, tu ne peux pas te trouver d’excuse»

— L’auteur-compositeur-interprète Dumas, dans La Presse+ en février 2018

***

Et vous, en quoi votre décision d’arrêter de boire a eu un impact dans votre vie? Écrivez-vous à lemag@lesoleil.com