Ce contenu vous est offert gratuitement, il ne vous reste plus de contenu à consulter.
Créez votre compte pour consulter 3 contenus gratuits supplémentaires par jour.
Natalie Richard
La Tribune
Natalie Richard
Une vue du spectaculaire village médiéval de Montalcino, parmi les paysages les plus emblématiques de la Toscane.
Une vue du spectaculaire village médiéval de Montalcino, parmi les paysages les plus emblématiques de la Toscane.

L’emblématique Brunello di Montalcino

Article réservé aux abonnés
CHRONIQUE / En Toscane, l’appellation Brunello di Montalcino est située au sud de Sienne, dans un rayonnement de 3500 hectares autour du spectaculaire village médiéval de Montalcino qui sied sur une colline habitée depuis l’époque des Étrusques. Il suffit de parcourir les collines de la bucolique vallée d’Orcia pour être éternellement empreint de la particularité de cette terre aux paysages parmi les plus emblématiques de la région.

C’est dans la magie intemporelle de ce terroir que la famille Biondi-Santi donne naissance en 1864 à un clone du sangiovese, considéré comme supérieur et qu’on appellera le « brunello ». 

Sa peau plus épaisse produit un vin très tannique avec beaucoup de caractère. Mais c’est aussi l’altitude et le climat, plus doux et plus sec que dans les autres régions de Toscane qui font une différence majeure, en plus que l’appellation exige que les vins soient composés à 100 % de sangiovese, contrairement à un minimum de 80-85 % réglementé pour les Chianti. Quoi qu’il en soit, le Brunello donne tout son sens au mot « sangiovese » qui se traduit par « sang de Jupiter », car outre une distinctive élégance, il produit des vins puissants qui marquent le temps et qui s’espèrent, avec un potentiel de garde pouvant aller jusqu’à 50 ans.   

Un petit rappel pour la température de service qui est de 18 °C sur un accord idéal de viande et de gibier sur le grill ainsi qu’avec des fromages âgés et à pâte ferme. Voici quelques suggestions de vins à mettre au cellier pour mieux apprécier cette prestigieuse appellation d’Italie. Salute! 

  • Campogiovanni San Felice Brunello di Montalcino 2015
  • 68,75 $ • 634881 • 12,5 % • 1 g/l 

Dans plusieurs régions, le millésime 2015 est considéré comme remarquable, donc d’emblée un millésime de garde pour les grands vins comme celui-ci du vignoble San Felice qui cumule les éloges, incluant une vingtième position en 2017 dans le Top 100 du prestigieux magazine Wine Spectator, pour le 2012. On trouve maintenant le 2015 qui présente un superbe potentiel avec des notes déjà complexes de fruits noirs et d’épices, grâce à un vieillissement de 36 mois en barrique de chêne de Slovénie et une autre année en bouteille. Un vin puissant et charnu avec des notes de terre, de cerise noire et de cuir qui mérite vraiment d’être attendu encore au moins 8-10 ans, ou jusqu’en 2035.

  • Fornacina Brunello di Montalcino 2015
  • 52 $ • 11195325 • 14,5 % • 2 g/l • Bio

Un domaine boutique de 5 hectares en culture biologique qui donne un petit rendement entre 20 et 25 000 bouteilles par année. Leurs vins vieillis dans de grands foudres de chêne de Slovénie, offrent justement une grande complexité aromatique plutôt que d’être trop marqués par le bois. Salinité, cèdre, réglisse, olive noire au nez et en bouche, où s’ajoutent des notes de fruits noirs et de torréfaction. Un vin dont on peut humer longtemps la complexité qui se développera encore davantage avec les années. À boire entre 2022 et 2035.

  • Poggio Landi Brunello di Montalcino 2015
  • 49,25 $ • 13913562 • 14 % • 2,8 g/l

 Ce Brunello a la particularité d’être issu d’un vignoble situé entre 300 et 500 m d’altitude, en plus d’avoir maturé pendant 38 mois en fûts de chêne français, plutôt que slovène comme le veut la tradition, en plus de 6 mois en bouteille. Le bouquet intense de fruits rouges et noirs se décline sur les épices, le poivre noir, la réglisse et des notes vanillées sur une longue finale. Le Wine Spectator et James Suckling lui ont accordé 93 points. À boire idéalement entre 2022 et 2035.

  • Fattoria dei Barbi Brunello di Montalcino 2015
  • 49,85 $ • 11213343 • 13,5 % • 1,9 g/l 

Probablement le plus traditionnel de cette sélection et primé à maintes reprises depuis le premier millésime du Blu Label, produit depuis 1892. Un nez de boîte à tabac et de cacao qui démontre puissance et élégance avec une complexité de fruits noirs bien tanniques qui promettent de se bonifier avec le temps. Un vin qu’on doit attendre au moins jusqu’en 2030 en notant que la maison lui donne un potentiel de garde pouvant aller jusqu’à 50 ans.

  • Altesino Rosso di Montalcino 2018  
  • 27,45 $ • 11472345 • 13,5 % • 2,4 g/l 

Plus simple et plus gourmand avec un nez de noisette torréfiée qu’on retrouve en bouche en plus de la framboise noire et des grains de café en finale d’une belle longueur, assez boisée et bien corsée. Agréable à boire maintenant, mais il reste toujours préférable de l’attendre encore quelques années, son potentiel de garde est de 10 ans, selon le millésime.