Une ville-forêt recouverte d’un million de plantes et de 40 000 arbres est en cours de construction à Liuzhou, dans le sud-ouest de la Chine.

Une ville-forêt d’ici 2020

Le futur s’annonce vert. Une ville-forêt recouverte d’un million de plantes et de 40 000 arbres est en cours de construction à Liuzhou, dans le sud-ouest de la Chine. Parés de végétaux, habitations, écoles, commerces et hôpitaux viendront lutter contre la pollution.

Une fois complétée, vers 2020, cette cité de 175 hectares devrait absorber chaque année 10 000 tonnes de CO2, 57 tonnes de polluants, tout en produisant 900 tonnes d’oxygène. Ce sont les chiffres de la firme italienne Stefano Boeri Architetti, qui pilote ce projet et en développe d’autres du même type ailleurs dans le monde.

Les images de la ville-forêt de Liuzhou montrent une contrée montagneuse, des immeubles en terrasse où pousse une végétation luxuriante. Outre une meilleure qualité de l’air, enjeu non négligeable en Chine, toutes ces plantes auront plusieurs effets bénéfiques, selon les concepteurs. Ils prévoient une baisse de la température atmosphérique moyenne, la création de barrières acoustiques naturelles, l’amélioration de la biodiversité en favorisant les habitats pour les oiseaux, les insectes et les petits animaux de la région.

Les images de la ville-forêt de Liuzhou montrent une contrée montagneuse, des immeubles en terrasse où pousse une végétation luxuriante

L’objectif est aussi de rendre la cité autosuffisante et alimentée grâce aux énergies renouvelables, solaire et géothermique. La ville-forêt sera reliée à la ville de Liuzhou par une ligne ferroviaire électrique ouverte aux voitures électriques.

Ce projet novateur devrait accueillir à terme une communauté de 30 000 personnes.

Ces dernières années, la Chine s’est démarquée en matière de vie écoresponsable, soulignait The Independant dans un article sur la nouvelle cité. Le journal britannique rappelle qu’elle a notamment construit la plus grande centrale photovoltaïque flottante au monde, mise en service fin mai.

Info: stefanoboeriarchitetti.net