Une semaine d'actu

Tu veux toujours en savoir plus sur le monde qui t’entoure? Le P’tit Mag te présente un rendez-vous parfait pour toi! Chaque samedi, Eve Tessier-Bouchard déniche les nouvelles les plus intéressantes de la semaine. Elle en fait un résumé par de courts textes illustrés et des capsules animées à lire et à voir dans le journal, dans l’appli et sur notre site Web!

Un vaccin testé à Québec

Un peu partout dans le monde, de nombreux scientifiques travaillent à trouver des solutions, comme des traitements et des vaccins, contre la COVID-19. Un vaccin cela ne guérit pas la maladie, mais ça aide grandement à ne pas l’attraper! Cela fonctionne très simplement : on injecte un tout petit peu de virus dans notre corps, pour que celui-ci développe des anticorps et sache ainsi comment réagir s’il est attaqué par le virus à l’avenir! 

Les vaccins que la majorité des gens reçoivent à différentes périodes de la vie, protègent contre des maladies très graves! La vaccination a ainsi permis, au fil des années, que des maladies particulièrement dangereuses et même mortelles disparaissent complètement. 

Pour le moment, les scientifiques n’ont pas encore trouvé le vaccin qui va nous protéger de la COVID-19. Mais à Québec, l’équipe de l’entreprise Medicago tient une très bonne piste! À un tel point que cette semaine, ils ont pu commencer à tester leur solution sur des humains.180 volontaires recevront une dose-test. Les scientifiques verront ainsi si le corps fabrique bien des anticorps contre le virus et à quel point. Ils vont ensuite en suivre l’évolution pendant 6 mois et si tout se passe bien, il y aura une phase 2 et une phase 3 d’essais. Medicago espère avoir une solution fiable à offrir en 2021.

C’est une très bonne nouvelle et l’on espère que ces essais seront concluants! Selon un texte de Jean-François Cliche / Le Soleil

À Québec, l’équipe de l’entreprise Medicago tient une très bonne piste!

+

C’est reparti pour la Coupe Stanley! 

Es-tu un amateur de hockey? Nous avons une bonne nouvelle pour toi! La ligne nationale de hockey (la LNH) a présenté il y a quelques jours son calendrier vers la coupe Stanley.

Cette ronde commencera le samedi 1er août dans une série trois de cinq. Les 24 équipes qui y participeront ont démarré leur camp d’entrainement hier. Elles vont voyager entre les deux villes d’accueil qu’on appelle les « villes bulles », Toronto et Edmonton. Les joueurs seront vraiment comme dans une bulle parce qu’ils ne pourront pas sortir de leur hôtel ou de l’aréna pendant toute la durée des éliminations.

Parmi les équipes particulièrement importantes, on compte les Penguins de Pittsburgh, les Golden Knights de Vegas, l’Avalanche du Colorado, les Blues de St-Louis et bien sûr… les Canadiens de Montréal qui bénéficient d’une chance de faire les séries cette année alors qu’ils avaient eu une mauvaise saison. Les Canadiens de Montréal seront confrontés aux Penguins de Pittsburgh dans cette première ronde en route vers les séries éliminatoires. 

La finale de la Coupe Stanley démarrera le 22 septembre si tout va bien et que la Covid-19 ne gagne pas la partie ! ;-)  

 La ligne nationale de hockey (la LNH) a présenté il y a quelques jours son calendrier vers la coupe Stanley.

+

Vague de dénonciations au Québec 

Depuis deux semaines, des centaines de personnes (majoritairement des femmes, mais aussi quelques hommes) utilisent les réseaux sociaux pour dénoncer des comportements graves dont elles ont été victimes. 

Ces comportements ont été commis par des gens abusifs qui ont profité de leur célébrité ou de leur pouvoir pour harceler, intimider, mettre mal à l’aise et même parfois en agresser sexuellement d’autres. Certaines personnes dénoncées sont des chanteurs, des musiciens, des tatoueurs, des photographes qui ont utilisé leur statut pour abuser de femmes ou d’hommes qui leur faisaient confiance.

Parmi ces dénonciations en ligne, on trouve par exemple, la chanteuse Safia Nolin a accusé l’animatrice Marie-Pier Morin de l’avoir harcelée et mordue à la cuisse un soir où elles se trouvaient dans le même bar. Depuis, Marie-Pier Morin s’est excusée de son geste et a annoncé qu’elle mettait sa carrière en pause. La plupart des compagnies avec qui elle avait des contrats, ont rompu leur lien avec elle depuis ces révélations. Parmi d’autres, le chanteur Bernard Adamus a lui aussi été accusé par de nombreuses personnes de comportements abusifs. En conséquence, sa maison de disque, Dare to Care, a décidé de rompre son contrat avec lui et le directeur de la maison de disque a démissionné. Ce dernier a dit qu’il regrettait d’avoir fermé les yeux sur des informations importantes au sujet d’Adamus et de s’être rendu en quelque sorte complice de ses gestes en continuant de travailler avec lui.  Les chanteurs Kevin Parent, Yann Perreault, Alex Nevsky et beaucoup d’autres ont été dénoncés et ont dû présenter des excuses. Ils ont tous dit qu’ils réfléchiraient sérieusement à leurs actes et qu’ils demanderaient de l’aide pour ne plus refaire ce genre de geste .

Normalement, une dénonciation doit être faite auprès de la police, puis le cas est présenté devant un juge. Une dénonciation en ligne expose les personnes qui le font à des procès en diffamation et il faut faire très attention. La diffamation c’est quand une personne porte atteinte à la réputation d’une autre ou l’abime sérieusement. Mais les personnes qui dénoncent en ligne le font surtout pour mettre en garde les autres et alerter sur la culture violente de certains milieux. Et plusieurs disent avoir déjà raconté ces faits à la police sans qu’il y ait de suite. Elles ont en quelque sorte perdu confiance en la justice. Tout cela est très délicat. D’un côté, des personnes ont souffert et s’ouvrent pour dénoncer leurs agresseurs. Et d’un autre, la loi protège tous les humains et prévoit des façons de faire pour éviter que des gens soient accusés faussement ou que des criminels soient relâchés sans être punis. Ce n’est pas un dossier simple.

Si tu as besoin de te confier au sujet d’harcèlement ou de violence, n’hésite pas à en parler avec un adulte de confiance ou à contacter Tel-Jeunes. Tu peux leur téléphoner, clavarder avec eux ou même les texter.  www.teljeunes.com/Accueil

 Maripier Morin

+

Des masques obligatoires dès maintenant!

À plusieurs reprises, nous t’avons rappelé ici que malgré les mesures de déconfinement qui se mettent en place au fur et à mesure, il faut rester vigilant et bien respecter les gestes barrières et les mesures de distanciation physique. 

Avec la réouverture des magasins, des musées, des cinémas et autres, on assiste à de nouvelles contaminations et à une légère remontée de la courbe. Afin de prévenir que cela s’aggrave, le premier ministre du Québec, François Legault, a fait aujourd’hui une annonce très importante : dès aujourd’hui, samedi le 18 juillet, le port du masque sera obligatoire dans tous les lieux publics fermés. Cela concerne les magasins, les lieux culturels, les arénas et autres. Cela concerne aussi les transports en commun, bien sûr! Cette mesure vise à éviter de confiner la population à nouveau.  À ce sujet, M. Legault a dit : «Porter un masque, c’est ça la liberté!» Il voulait dire que si on ne suit pas les consignes, on devra peut-être vivre un autre séjour en confinement et ça ne serait pas trop agréable.

Tu peux porter un masque jetable ou un masque en tissu, que tu peux laver et réutiliser. Ceux qui ne respecteront pas cette consigne, pourraient recevoir une contravention.

Dernier détail, mais non le moindre… il faut savoir bien le mettre ce masque! Pour être efficace, le masque doit couvrir le nez et la bouche! Dans cette caricature, l’illustrateur Bado montre avec humour que cette consigne n’est pas toujours comprise par tous! 

Dans cette caricature, l’illustrateur Bado montre avec humour que la consigne du port du masque n’est pas toujours comprise par tous!