Les gouttières doivent être nettoyées des feuilles et autres débris. Il est aussi recommandé de tester la solidité de leurs ancrages.

Une maison prête pour l’hiver

La longue fin de semaine de l’Action de grâce est un bon moment pour préparer la maison aux aléas de l’hiver. Avant que les grands vents, les précipitations et les épisodes de gel-dégel ne s’installent, il est prudent d’ouvrir l’œil et d’effectuer quelques travaux.

Extérieur

La toiture est particulièrement exposée aux intempéries et à tout ce qui tombe des arbres. Une inspection de la couverture, des solins, des puits de lumière et des joints d’étanchéité s’impose. Si la pente du toit le permet, faites l’examen à l’aide de jumelles à partir du sol. S’il faut monter sur une grande échelle et travailler sur le toit, prenez les précautions nécessaires. Des bardeaux sont soulevés ou abîmés? Il faut les réparer ou les faire réparer. 

Vérifiez l’état de la cheminée, soit la maçonnerie, le métal, les ancrages et le chapeau ou le couronnement. Assurez-vous qu’aucune branche ou nid d’oiseau n’obstrue la conduite. Procédez au ramonage s’il n’a pas été fait au printemps.

Les gouttières doivent être nettoyées des feuilles et autres débris. Il est aussi recommandé de tester la solidité de leurs ancrages. Pour s’assurer que le tuyau de descente n’est pas obstrué, versez de l’eau. Vérifiez que l’eau s’écoule à une bonne distance de la fondation.

Il faut débarrasser les margelles de tout déchet pouvant nuire à leur bon drainage.

Vérifiez l’état du revêtement extérieur de la maison et s’il est bien fixé.

Inspectez la fondation à la recherche de fissures à colmater pour prévenir une infiltration d’eau. Il est conseillé de corriger au besoin la pente du terrain autour de la maison pour que l’eau de ruissellement s’en éloigne.

Corrigez le scellant extérieur autour des portes et des fenêtres, vérifiez les coupe-froid. 

Réparez les fissures et les trous dans l’asphalte de l’entrée pour prévenir les infiltrations d’eau qui prennent de l’expansion lors des épisodes de gel et de dégel et causent des dommages.

Débranchez, videz et rangez les tuyaux d’arrosage extérieurs. Fermez l’alimentation en eau des robinets extérieurs et purgez-les.

Sortez du cabanon tous les produits susceptibles d’être altérés par le froid comme la peinture, les engrais.

Intérieur

Un bon nettoyage des tapis, des carpettes et des rideaux améliore la qualité de l’air ambiant.

Au besoin, faites inspecter et entretenir le système de chauffage et de ventilation par un entrepreneur qualifié.

Avant de mettre en marche le chauffage, il est conseillé d’aspirer les plinthes électriques et les convecteurs pour enlever la poussière. Un dégagement de quatre pouces avec les rideaux et les meubles est recommandé.

Retirez les moustiquaires à l’intérieur des fenêtres pour permettre à l’air chaud de mieux atteindre le vitrage et prévenir la condensation.

Testez le détecteur de monoxyde de carbone et les avertisseurs de fumée.

Saviez-vous que...

Pour nettoyer les grilles d’un barbecue, on peut les placer dans un four autonettoyant? Par ailleurs, un bon nettoyage à la brosse est recommandé après chaque utilisation, ce qui évite d’encrasser les grilles.

Y avez-vous pensé?

Avant que la première grosse bordée de neige arrive, faites l’inventaire de pelles et de sel de déglaçage pour la maison.

Sources : CAA-Québec, SCHL, Banque Nationale, Rona

***

Il est important de faire la vérification du coupe-froid du cadrage extérieur de la porte de garage.

Limiter les pertes d’énergie

Bien utile, un garage en hiver. Mais sa porte peut être une source importante de perte d’énergie. Quelques vérifications s’imposent à cette période de l’année.

Même isolée, une porte de garage peut entraîner des pertes de chaleur, surtout si le garage est chauffé, indique le manufacturier québécois Garaga. Si le garage est «froid», cette fraîcheur sera transférée à l’intérieur de la maison chaque fois que la porte d’accès à la demeure sera ouverte, ce qui rend la pièce adjacente inconfortable, poursuit le manufacturier. 

D’où l’importance de vérifier les coupe-froid du cadrage extérieur. Sont-ils cassés, déchirés ou trop rigides pour jouer leur rôle? Le coupe-froid au bas de la porte, souvent en forme de U, a-t-il été rongé? Peut-on passer la main en dessous?

En cas de défectuosité, Garaga recommande de consulter un professionnel de porte de garage et de miser sur la qualité. «Pour les coupe-froid au périmètre extérieur, assurez-vous que le coupe-bise soit à double lame, et surtout qu’il reste flexible même à – 25° Celsius.»

Pour vous assurer du bon fonctionnement de votre porte, Garaga suggère une inspection de quelques minutes. Tirez sur le cordon d’urgence pour désactiver l’ouvre-porte électrique, si vous en avez un. Soulevez manuellement votre porte. Si vous n’êtes pas capable de la soulever d’une seule main, il risque d’y avoir un problème qui peut conduire à une perte de chaleur, prévient le manufacturier, qui offre aussi un programme de mise au point annuel.

Lien avec la maison

La porte d’accès du garage à la maison est également à surveiller. Elle doit être aussi bien isolée et étanche que si elle menait à l’extérieur, indique Jean-François Morin, conseiller marketing chez Garaga. «Ses coupe-froid doivent être vérifiés, souvent celui du bas de la porte, pour s’assurer qu’ils sont étanches contre le froid et… les gaz d’échappement.»

M. Morin craint particulièrement les démarreurs à distance, qui peuvent exposer davantage les gens aux dangers des gaz d’échappement. «En lançant son manteau sur un fauteuil ou en cognant la poche contre un mur, on peut déclencher le moteur de l’auto. Certains démarreurs sont sécuritaires, mais d’autres, plus sensibles et sans arrêt après 10 minutes de marche du moteur, sont carrément dangereux», met-il en garde.

Pour éviter toute intoxication au monoxyde de carbone, il rappelle l’importance d’installer un détecteur non pas dans le garage, mais dans la maison, près de la porte d’accès au garage. Un détecteur de fumée peut par ailleurs être utile dans le garage si on y entrepose une bonbonne de propane, un bidon d’essence, des pots de peinture.

Jean-François Morin porte enfin l’attention sur les mini-émetteurs à distance pour ouvrir et fermer la porte du garage, souvent accrochés au porte-clés. Encore là, si le porte-clés est glissé dans une poche de manteau, un coup ou une chute peut déclencher l’ouverture du garage. «La morale de cette histoire : gardez votre trousseau de clés et tous les émetteurs dans votre sac à main ou dans un endroit où ils ne pourront pas être bousculés.»