Jay Fai était très fière que son kiosque de cuisine de rue se retrouve dans la première édition du guide Michelin consacrée à Bangkok.

Un resto de rue dans le premier guide Michelin de Bangkok

BANGKOK - Aucun restaurant de Bangkok n’a réussi à décrocher les trois étoiles du guide Michelin pour la première édition consacrée à la capitale thaïlandaise sortie mercredi, qui consacre un restaurant de cuisine de rue, kiosque typique qui attire Thaïlandais et touristes.

Pour cette dernière incursion du guide gastronomique en Asie, 17 restaurants de Bangkok ont reçu des étoiles, reflétant «l’incroyable scène culinaire thaïlandaise, si vibrante», a commenté Michael Ellis, directeur international des guides Michelin.

Parmi les 14 restaurants avec une étoile se distingue celui de Jay Fai, qui tient une cantine de rue thaïlandaise, comme il y en a des centaines dans Bangkok.

Cuisine ouverte sur la rue, tables rudimentaires, sièges en plastique : Jay Fai pratique une cuisine thaïlandaise simple faite d’omelettes, de nouilles, de crabes au curry...

Mais dans une version un peu plus luxueuse et onéreuse que les petits kiosques de nourriture de rue très populaires auprès des touristes et de beaucoup d’habitants de Bangkok, qui cuisinent rarement.

«Avant, je connaissais le nom de Michelin, mais je ne savais pas que cela avait un rapport avec la cuisine», raconte à l’AFP Jay Fai après la remise de son étoile mercredi dans un grand hôtel de Bangkok.

«Je suis très fière», ajoute cette femme menue de 72 ans, qui promet d’être dès jeudi de nouveau derrière les fourneaux. «Nous n’avons pas beaucoup d’employés, car je suis un peu difficile et maniaque».

Trois restaurants de Bangkok ont par ailleurs obtenu deux étoiles : deux restaurants français et un autre proposant de la gastronomie indienne fusion, Gagan.

La cuisine thaïlandaise est un atout touristique de poids pour le pays, qui accueille plus de 30 millions de touristes chaque année.

Le guide gastronomique perce depuis une dizaine d’années le marché asiatique. Présent au Japon depuis 2007, à Hong Kong et Macao depuis 2009, il s’est lancé en 2016 à Singapour, Shanghaï et Séoul.

Le guide prestigieux célèbre les bonnes tables depuis plus d’un siècle, faisant et défaisant la réputation de restaurants à travers trois continents. Sur environ 20 000 restaurants dans le monde listés dans le guide, seuls une centaine ont obtenu la distinction suprême des trois étoiles.