La discordance du répertoire sexuel

CHRONIQUE / Comment décririez-vous votre répertoire d’activités sexuelles? Plein? Moyen? Restreint? Je parle, bien entendu, de ces pratiques coquines à laquelle vous avez habituellement recours, encore et encore, histoire de satisfaire vos besoins sexologiques.

Les préliminaires sont encombrants. Ils gravitent autour de ces quelques becquetages déposés ici et là, ces frugaux effleurements, ces trois ou quatre positions sexuelles et, pour les soirs de grandes veillées, ces probables contacts oraux.

« Faire l’amour toujours de la même sempiternelle façon », c’est une complainte que j’entends encore et toujours.

Est-ce une problématique pour autant?

Voyons-y.

À chacun sa personnalité

Téméraire ou capon, érotique ou vertueux, remuant ou casanier, assurément qu’il est envisageable que l’étendu de vos habitudes sexuelles soit à l’image de la personne que vous êtes ailleurs que sous la couette! Rien de surprenant jusqu’à maintenant.

Parce qu’il y a une part sécurisante à rester dans une zone de confort, votre réalité sexuelle revient possiblement encore et toujours au même refrain. « Rien de trop grave », penserez-vous.

Vous faites l’amour à deux

Voilà où le bât blesse, parfois. Loin de moi l’idée de jouer à monsieur le notaire, mais, ceci dit, au lit comme dans la vie, tous doivent en avoir pour leur argent! Puisque vous faites l’amour à deux ou plus, un terrain d’entente se voit de mise pour le bien-être de chacun des tiers.

L’insatisfaction sexuelle devant de continuels refus ou de la fermeture, à l’absence de compromis ou à une trop grande rigidité, se résume à une doléance plus que fréquente. L’hypothèse de la discordance du répertoire sexuel se voit certainement envisageable.

Attention! Mon intention n’est pas de vous imposer cette pratique que vous ne souhaitez pas. Par contre, puisque d’essayer, c’est parfois l’adopter, comme le dit le dicton, l’ouverture aux requêtes, voire aux préférences de l’autre, de temps à autre, peut se voir garante de bonne entente conjugale, sexuellement parlant. Qui sait, peut-être y prendrez-vous goût?

Réinventer la roue?

Pourquoi pas? Sans pour autant biffer cedit répertoire sexuel ô combien réconfortant dans cette sphère accablante qu’est la routine associée au métro-boulot-dodo, des folies, faites-en de temps en temps. Quelle que soit la résultante, répétez, remerciez, risquez cette petite fantaisie, ce piquant, cette coquinerie ébréchant le train-train maudit.

Consultez le Kamasutra, osez la lingerie, créez des scénarios, variez les locaux, ouvrez l’ordinateur, faites comme à la télé, sortez les joujoux, jouez du costume, invitez qui vous voulez; des suggestions, vous en voulez, en voilà!

Ne vous reste qu’à faire ce pied de nez aux blocages de toutes sortes, à cette sacro-sainte timidité, au manque de courage d’initiation, à la complaisance de la supposée fatigue et, voir même, à ce bien-être éphémère de ne pas fournir les efforts pour réinventer la roue!

Vous, elle, lui pis l’autre possédez tous un répertoire sexuel différent.

Inévitablement, il propose un portrait de vos habitudes sexuelles, mais aussi, une image de la personne que vous êtes.

« Faire l’amour toujours de la même façon », comme vous me le dites si bien, il n’y a rien de mal en soit à ça, surtout quand je pense aux lundis, mercredis ou jeudis soirs surchargés.

Ceci dit, de bonifier votre répertoire sexuel de temps à autre, voilà une option que je vous recommande, à la fois pour votre couple, pour l’autre, mais surtout pour vous!