Myriam Bouchard

Adultère: partir ou rester?

CHRONIQUE / « Que suis-je censé faire maintenant ? »

« Les autres, ils gèrent ça comment ? »

« Rester ou partir, dites-moi quoi faire ? »

« Comment faire le bon choix ? »

Toutes ces questions émergent une fois la nouvelle tombée : votre partenaire vous trompe. Une fois, trois fois, dix fois, cent fois ? Au-delà d’une fréquence, voire même d’un contexte, la suite des événements vous revient possiblement. Que faire de cette patate chaude qui se retrouve, par la force des choses, entre vos mains ? Bien que vous ne soyez pas responsable de cette traîtrise, vous êtes devant un dilemme : pardonner ou quitter. Que ferez-vous ?

Les victimes de l’adultère me réclament souvent une marche à suivre. La rédaction d’un plan précis et détaillé, lequel guiderait point par point, détail par détail, la personne cocue à la recherche d’une porte de sortie me mettrait sans doute riche. Mais bon, cela nécessiterait autant de versions qu’il y a d’individus et de conjonctures.

Mon rôle est donc de vous aider à créer un plan personnalisé qui collera à vos valeurs, croyances, convictions et obligations.

Bien que ce soit une finalité non souhaitée, plusieurs préparent un « plan de match » au cas où la clôture serait sautée par l’autre.

« Je ne suis pas une personne qu’on trompe. Si tel est le cas, merci, bonsoir ! »

« Je ne pardonnerai jamais ça. Impossible ! »

« Séparation automatique en ce qui me concerne. Et que ça saute ! »

« Impossible de passer par-dessus ça. »

Traverser la rivière avant même d’être rendu au pont est peut-être une réalité louable pour l’adepte de spéculations, l’anxieux, le pragmatique et l’échaudé. Mais entre la réalité et la fiction, c’est ici qu’intervient le monde des émotions. Plus facile à dire qu’à faire...

Les réactions quant à un pareil stress restent imprévisibles pour la plupart. Chaque personne n’a pas nécessairement la préparation ou tout l’outillage nécessaire pour faire face à la musique. Un grand choc ; voilà ce qui est souvent rapporté.

Prendre son temps

Rien ne presse ! Encore une fois, dans de pareilles circonstances, le temps demeure le meilleur des alliés. Rien ne sert d’aller trop vite et de précipiter la suite des événements. Une décision prise avec le pied sur l’accélérateur empêche certainement la saine analyse des ressentis, mais aussi des options. De grâce, un peu d’introspection !

Culpabilité, honte, colère, perte de confiance en soi ; que ressentez-vous par rapport à cette trahison ? Comment vivez-vous les émotions engendrées et comment les exprimez-vous ? Que comprenez-vous de cette situation ? Comment arrimez-vous votre quotidien, ici et maintenant ? Quelles sont les stratégies immédiates que vous pouvez mettre en place pour traverser la crise ? Quelle aide vous serait la plus bénéfique ? Avez-vous du soutien ?

Après quelques jours, semaines ou mois, le moment de prendre une décision et d’écrire la suite de votre histoire se présente enfin.

Il n’y a pas de mal à poursuivre la relation ou à choisir d’y mettre un terme. Votre évolution personnelle vous dictera ce qui semble le mieux pour vous d’abord, votre couple et votre famille, forcément. Le verdict vous appartient !

Après une certaine cicatrisation des blessures s’ensuit habituellement la prochaine mission : savoir quoi retirer de cette tempête. Après la pluie, le beau temps. Parions que, quelle que soit l’issue, il y aura quelque chose à apprendre et, hypothétiquement, à modifier.

Bonne chance !