C’est au prix d’un effort pour gravir 2670 marches qui permettent de franchir les 600 mètres de dénivellation et d’atteindre les 3085 mètres d’altitude de la montagne Machu Picchu qu’il est possible d’admirer le Machu Picchu de ce point de vue.

Plusieurs façons de vivre le Machu Picchu [PHOTOS]

AGUAS CALIENTES, Pérou — Il y a autant de façons de vivre sa visite du Machu Picchu que de façons d’y accéder.

En fait, l’une va un peu avec l’autre.

Ce site historique inca, inscrit au patrimoine de l’UNESCO, revêt un côté mythique qui attire des centaines de milliers de personnes au Pérou chaque année.

Mais n’accède pas au site découvert par l’archéologue Hiram Bringham qui veut, parce qu’on le protège d’une détérioration accélérée en limitant le nombre de visiteurs quotidiens.

Il est d’ailleurs conseillé de s’y rendre tôt en journée — le site ouvre à 6 h —, pour éviter la foule de visiteurs qui se suivent à la file avec des guides pour interpréter le site.

L’autobus, qui s’ajoute au prix pour accéder au site, permet de relier Aguas Calientes à l’entrée des visiteurs du Machu Picchu en moins de 30 minutes.

Il est alors possible de visiter le magnifique site sans trop d’effort physique, outre celui de se trouver en altitude à 2453 mètres.

La visite se fait à sens unique et il n’est pas possible de revenir sur ses pas une fois la tournée du site effectuée.

La citadelle a été érigée par la civilisation inca au XVe siècle en hauteur au cœur des Andes. Sa situation géographique et sa difficile accessibilité ont protégé le Machu Picchu pendant plusieurs siècles.

Si l’on peut visiter ce site pour son histoire ou son architecture, il est aussi possible d’y ajouter un côté plus physique et de gravir à pied les escaliers de pierres y menant.

Pour ceux qui veulent rendre leur aventure du pays des Incas encore plus « sportive », l’ascension des escarpements aux deux extrémités du site, le Wayna Picchu qui apparaît sur toutes les photos de la cité ou la montagne Machu Picchu, à l’opposé, sont des options intéressantes.

L’ascension de ces montagnes est limitée à 400 visiteurs par jour.

Si le Wayna Picchu, qui culmine à 2682 mètres est plus abrupt, ce sont 2670 marches qui permettent de franchir les 600 mètres de dénivellation et d’atteindre les 3085 mètres d’altitude de la montagne Machu Picchu.

Un effort physique pour lequel il faut composer avec la rareté d’oxygène en altitude, mais qui en vaut la peine.

Quel point de vue non seulement sur la cité du Machu Picchu, mais aussi sur les méandres du fleuve Urubamba qui mène à la jungle, les sommets enneigés des Andes dont le glacier Salkanty et sur tous les escarpements de ce magnifique environnement.

Accéder à la porte du soleil à 2720 mètres peut aussi donner son lot de sensations fortes. Cet endroit nommé Intipunku par les premières nations des Andes s’avère la porte d’arrivée du chemin des Incas. Encore là, y accéder tôt permet d’admirer toute la beauté de l’endroit lorsque le soleil s’y lève.

Aguas Calientes

L’accès au Machu Picchu se fait à partir d’Aguas Calientes, aussi connu sous le nom du village du Machu Picchu.

C’est à partir de cette ville festive où se trouvent hôtels, restaurants et boutiques de souvenirs traditionnels, dont les célèbres chandails en laine d’alpaga, que l’on accède au site.

La ville piétonnière n’est accessible que par de nombreuses liaisons de train.

Un détour par Santa Teresa permet de découvrir les bains thermaux naturels de Cocalmayo au cœur des montagnes.

Un site de beaucoup supérieur à celui qui se trouve directement à Aguas Calientes.

Le Machu Picchu et son environnement s’avèrent des lieux empreints de mystère et de recueillement qu’il faut inscrire sur sa liste d’incontournables.

Pour accéder au site du Pachu Picchu, il est conseillé de s’y rendre tôt en journée.  Le site ouvre à 6 h.