On a testé: l’humidificateur Dyson

En déballant l’appareil au bureau, je trouvais que cet humidificateur Dyson était gros. Très gros même.

Quelques minutes plus tard, une fois assemblé et rempli d’eau, malgré son gabarit, il ne jurait pas dans le décor assez éclectique de mon poste de travail. Au contraire, à cause de son design on oublie rapidement sa présence.

L’assemblage se fait en quelques opérations, en suivant le manuel, mais la logique fait que l’on comprend rapidement quel module va à quel endroit.  Restait à remplir le réservoir. Ha! C’est ce petit bidule rouge qui bloque l’ouverture tout en servant à distribuer l’eau dans le diffuseur.

Avec la manette sans fil, deux ou trois réglages à faire. Le premier essai s’est déroulé dans mon coin de travail pour augmenter l’humidité  autour de moi seulement : Taux d’humidité à 60 %. Temps d’utilisation : sans arrêt. On peut le programmer pour quelques minutes, pour quelques heures ou en mode automatique pour garder le taux d’humidité au pourcentage souhaité.

Restait la vitesse, entre 1 et 10. Au plus haut, la brume sort à bon volume sans bruit dérangeant. Au minimum, c’était très bien.

Nouvel essai dans la maison. Le taux d’humidité dans l’aire ouverte de 67 mètres carrés (720 pieds carrés) est à 35 %. Réglage à 40 %. Mise en route de l’humidification. Trente minutes plus tard, la cible est atteinte. La preuve apparait sur l’hygromètre à l’autre bout de l’aire ouverte.

Un excellent produit, mais son prix pourrait étonner. L’appareil prêté par Dyson Canada se vend 600 $.

Les détails et la fiche technique sont à cette adresse : tinyurl.com/ya4so43e


Dyson Supersonic

Dyson Supersonic : un sèche-cheveux hors de l’ordinaire

Comme je n’ai pas la tête de l’emploi pour tester un sèche-cheveux, j’ai demandé à un coiffeur professionnel, celui qui coiffe ma conjointe chaque semaine depuis des années, de me dire ce qu’il pensait du Dyson Supersonic, d’autant plus qu’il utilise ce type d’accessoire tous les jours.

Richard Létourneau, propriétaire associé du Salon Darbourg au Carrefour Charlesbourg, a été agréablement surpris par l’appareil. Léger, facile à manipuler, l’appareil est moins bruyant que les appareils professionnels qu’il utilise quotidiennement. Par contre, la vitesse intermédiaire sur l’appareil prêté par Dyson émettait un son plus aigu dérangeant alors que la basse vitesse et la plus élevée était plus silencieuse.

Parmi les constats, il note que l’utilisation des buses et du diffuseur est simple et facile. C’est moins encombrant parce qu’il n’y a pas un long tube en plus des buses. 

Alors qu’il doit utiliser un fer plat pour bien placer les cheveux, cette étape a été inutile avec l’appareil Dyson. Il constate aussi que le sèche-cheveux ne produit pas d’électricité statique pendant les opérations de «brushing».

D’autres employés ont aussi voulu faire quelques essais de cet appareil au design intéressant.

Cependant, tous ont tiqué lorsqu’ils ont vu le prix : 500 $ avant les taxes, deux fois et demie le prix des appareils utilisés dans le salon et qui valent dans les 200 $.

Dans la documentation, on apprend que le sèche-cheveux Dyson Supersonic est doté d’un moteur numérique développé pour un séchage rapide. Il y a plus de détails sur le site de Dyson Canada.

Info: dysoncanada.ca/fr-CA/haircare/supersonic.aspx