«On fait (un tableau de visualisation) parce que, dans notre quotidien, on garde plus en tête ce qu’on n’aime pas que ce qu’on veut. C’est un rappel du chemin qu’on veut suivre», explique Sabrina Godoy.

Mettre le cap sur nos objectifs

«J’accepte la grande aventure d’être moi.» À l’instar de Maxim, qui épinglait cette citation de Simone de Beauvoir sur son tableau de visualisation dans la série télé «Les Simone», de nombreuses personnes utilisent cet outil pour orienter leur vie. Mais comment s’y prendre? Nous avons demandé à deux expertes de nous expliquer le b.a.-ba. de ce bricolage créatif.

Les intervenantes :

- Sabrina Godoy, professeure de yoga et animatrice d’ateliers de tableau de visualisation.
- Julie Turcotte, consultante en développement personnel et animatrice d’ateliers de tableaux de visualisation.  (julieturcotte.com)

Julie Turcotte

Q Pourquoi faire un tableau de visualisation?

J.T. La plupart du temps, on sait ce qu’on ne veut pas, mais on ne sait pas ce qu’on veut. Le fait de mettre nos objectifs sur papier, ça les rend plus réels.

S.G. On le fait parce que, dans notre quotidien, on garde plus en tête ce qu’on n’aime pas que ce qu’on veut. C’est un rappel du chemin qu’on veut suivre.

Q De quelle façon procédez-vous?

J.T. J’en fais un chaque année. Au milieu du tableau, je place un mot. Cette année, c’était «simplicité». Autour de ça, je colle des belles photos, des belles écritures, des mots inspirants que je trouve dans des magazines d’ici ou d’Europe. Je le fais de façon intuitive. Je choisis des images et des mots qui m’attirent.

Julie Turcotte fait un tableau de visualisation chaque année. Elle place un mot au centre et l'entoure de belles photos, de belles écritures et de mots inspirants qu'elle trouve dans des magazines.

S.G. Étant très cartésienne, j’avais besoin de repères, donc j’utilise une twist feng shui. Je fais une subdivision selon les points cardinaux. Par exemple, le nord-est pour la carrière l’est pour la famille, l’ouest pour santé…

Q Où placez-vous le tableau dans votre maison?

J.T. Dans mon bureau, à la vue.

S.G. Étant une jeune maman, je fais beaucoup de lavage, donc je l’ai placé dans la salle de lavage. Je choisis des couleurs et des choses qui me représentent pour bien l’intégrer à la déco de la maison.

Q Quels sont les bienfaits du tableau de visualisation?

J.T. Ça va déterminer mes actions. Par exemple, tout ce qui risque de compliquer ma vie, je vais dire non à ça. Le fait d’avoir un focus sur quelque chose, ça fait que tu vas aller vers telles actions et pas d’autres. Aussi, ça donne l’impression d’avoir du pouvoir sur sa vie. Souvent quand les gens ne sont pas bien, c’est parce qu’ils se sont perdus de vue et ne savent plus ce qu’ils veulent. Le tableau de visualisation aide à déterminer ce qu’on veut à partir de notre ressenti et non pas à partir de ce qu’on devrait faire pour entrer dans le moule de la société.

S.G. Je le compare à des pancartes de vitesse sur une autoroute. On sait la limite, mais on a besoin de se la faire rappeler. Dans notre vie, on a plein d’idées, mais parfois on les oublie. Avec le tableau, on s’entoure de ce qui nous fait du bien, de ce qui nous nourrit.

Q Devrait-on faire un bilan à la fin de l’année?

J.T. À la fin de l’année, je fais une journée d’introspection. Je vois que des choses se sont réalisées et d’autres non. Mais ce n’est pas grave, elles peuvent l’être plus tard. C’est le moment de reconnaître ce dont nous sommes fiers.

S.G. Ça se fait naturellement. Quand on le regarde tous les jours, on s’enligne vers ça. On sème des graines avec le tableau et après, la façon dont on les nourrit, c’est différent pour chacun. S’il y a des choses qu’on n’a pas réalisées, on les met dans le tableau de l’année prochaine. On peut aussi avoir accompli d’autres objectifs qui n’étaient pas sur notre tableau parce qu’on est en constante évolution.

Un atelier de tableau de visualisation sera donné par Sabrina Godoy le 25 mars, de 10h à 12h, au Centre de loisirs Lebourgneuf. Inscription en ligne au loisirslebourgneuf.net

D'autres exemples de tableaux de visualisation

Étapes de fabrication

› Réfléchir à ses objectifs

› Se poser les grandes questions (Ex : À quoi ressemble, selon vous, une vie idéale? Qu’est-ce qui rend la vie la peine d’être vécue?)

› Se poser des questions plus précises (Quels sont vos objectifs d’un point de vue professionnel? Quels sont vos objectifs d’un point de vue relationnel?)

› Choisir un thème (il peut être précis comme un voyage ou général comme de devenir quelqu’un de plus gentil)

Source : fr.wikihow.com

Ce qu’il vous faudra

› Grand carton

› Ciseaux

› Bâton de colle

› Magazines de toutes sortes

› Accessoires de scrapbooking si vous désirez décorer votre œuvre