C'est sous l'église Saint-Nicolas de Demre, en Turquie, qu'auraient été découverts les restes de celui qui a inspiré le personnage du Père Noël.

Les restes de «l'ancêtre» du Père Noël auraient été découverts

ANKARA - Des archéologues turcs croient avoir découvert les restes de saint Nicolas - de qui la légende du Père Noël a émergé - sous une église de son lieu de naissance, dans le sud de la Turquie, a affirmé un responsable jeudi.

Saint Nicolas est né et a servi comme évêque dans ce qui est maintenant la ville méditerranéenne turque de Demre, près d’Antalya, au IVe siècle. Il avait été enterré dans la ville antique qui s’appelait autrefois Myre, mais on croyait que ses ossements avaient été volés et transportés dans la ville de Bari, dans le sud de l’Italie.

Toutefois, les archéologues ont récemment déniché ce qu’ils pensent être un temple sous l’église.

Ils croient maintenant que les restes de saint Nicolas pourraient s’y trouver, a indiqué à l’Associated Press le chef de l’agence turque responsable des monuments, Cemil Karabayram.

Il a ajouté que les archéologues tentent de trouver une façon d’accéder au temple sans endommager l’église Saint-Nicolas, construite au XIe siècle.

M. Karabayram a expliqué que le temple avait été décelé lors de relevés menés par radar géologique dans le cadre d’un projet de restauration.

«C’est un temple qui est intact, qui n’a pas été touché, mais qui pourrait avoir été endommagé par un tremblement de terre», a-t-il indiqué.

«C’est une découverte importante au plan culturel ainsi que pour le tourisme en Turquie», a ajouté Cemil Karabayram.

Saint Nicolas était reconnu pour sa générosité. Sa légende a fait le tour du monde et s’est entremêlée avec les histoires mythiques du Père Noël offrant des cadeaux.

M. Karabayram suppose que les ossements qui ont été transportés à Bari étaient probablement ceux d’un autre prêtre.