Les p’tits cuistots: ralentir le rythme

Sophie Grenier-Héroux
Sophie Grenier-Héroux
Le Soleil
Cet été, j’ai vu des jardins immenses. Même que certains prenaient place à l’arrière et à l’avant des maisons.

Dans les ruelles, je croise aussi plusieurs poulaillers. Mes filles ont même leur préféré, celui qui a une fenêtre à la hauteur des yeux et qui donne directement dans la chambre à coucher des poules! 

J’ai vu une chenille devenir monarque, j’ai jasé avec le proprio de la crèmerie du coin pour connaître le secret derrière une petite marbrée parfaitement tournée. 

Cet été, plus que jamais, le rythme était lent et j’ai adoré ça. L’as-tu senti toi aussi? Je ne sais pas pour toi, mais je crois que c’est quelque chose qu’on devrait conserver, même quand l’été sera derrière nous. Mettre dans chaque journée des moments de qualité plutôt qu’en quantité. Tiens, c’est mon souhait de rentrée scolaire! Et ma recette du mois est aussi sur le thème : prendre le temps. 

Je te propose de faire ton propre fromage ricotta. C’est simple, ça demande peu d’ingrédients et le résultat est toujours impressionnant. En tout cas, bien plus que de l’acheter à l’épicerie! Je me suis aussi dit qu’en guise de trempette, ça ferait un bel à côté aux légumes qui foisonnent dans les jardins et les marchés. Et puis, cuisiner, c’est une belle façon de ralentir le rythme!

Ricotta maison

Ingrédients 

  • glaçons
  • 1 litre de lait 5 %* (ou 500 ml de lait 3,25 % et 500ml de crème 35 %)
  • 40 ml de jus de citron frais (½ à 1 citron) 
  • Sel de mer

Donne 1 ½ tasse de ricotta

*Plusieurs fermes laitières proposent sur le marché du lait entier à 4 ou 5 % de matière grasse. Il est disponible en épicerie souvent en bouteille de verre. C’est l’idéal pour faire du fromage frais bien moelleux. Et en plus, ça encourage des entreprises locales!

Méthode

1. Dans un grand chaudron, fais fondre à feu doux un ou deux cubes de glace. Retire du rond et fais tourner la glace pour que toute la surface du chaudron soit mouillée.

2. Verse le lait (et la crème, selon ce que tu as choisi) et le jus de citron dans la casserole et remue pendant une minute sans toucher le fond du chaudron.

3. Remets le chaudron sur le feu, à basse température. Fixe un thermomètre à bonbon ou à fromage à l’intérieur. Si tu n’en as pas, tu devras surveiller de près ton chaudron! 

4. Fais chauffer le mélange jusqu’à ce que le thermomètre indique 175 °F. Cette étape devrait prendre une vingtaine de minutes. Brasse une ou deux fois durant l’attente. Attention! Il ne faut pas que ça bout!

5. Augmente le feu à température moyenne et laisse le thermomètre s’élever à 205 °F. Ne pas remuer. Le mélange devrait frémir légèrement. Retire du feu et laisse tempérer pendant 10 minutes. Tu devrais voir du fromage sur le dessus et du petit lait en dessous.

6. Dépose un tamis au-dessus d’un bol. À l’aide d’une écumoire ou d’une cuillère à trous, retire le fromage et dépose-le dans le tamis. Laisse égoutter jusqu’à ce que la consistance soit bonne. (Si tu veux l’utiliser en trempette, tu l’aimeras crémeuse. Si tu veux t’en servir pour farcir des raviolis, par exemple, tu peux l’égoutter un peu plus longtemps pour ensuite façonner des petites boules.)

7. Dépose la ricotta dans un bol, saupoudre de sel et mélange le tout.

8. Lorsque vient le temps de servir, tu peux verser un filet d’huile d’olive sur le dessus, assaisonner avec des herbes ou des épices. J’aime bien y mettre un peu de levures alimentaires. Ensuite, tu n’as qu’à garnir une assiette de crudités et y ajouter ton plat de ricotta pour faire trempette! (Et te gaver de légumes frais!)

La ricotta peut aussi être servie pour le déjeuner. Sur des tranches de pain doré avec un filet de sirop d’érable ou de miel, des noix et des fruits séchés, c’est une délicieuse façon de partir la journée du bon pied!

La ricotta se conserve trois jours dans un plat hermétique, au réfrigérateur.