La famille Sauvageau réunie autour de la table… et du filet de volleyball!
La famille Sauvageau réunie autour de la table… et du filet de volleyball!

Les fabuleuses fêtes d’une famille folle des jeux

On ne s’ennuie pas chez les Sauvageau. Chaque année depuis près de trois décennies, cette tribu de fêtards se réunit pour trois journées intenses de jeux autour du Nouvel An. Un moment privilégié qui ravive les esprits de famille et des Fêtes… et qui pourrait en inspirer plusieurs.

Du 31 décembre au 2 janvier, une maison de campagne dans Portneuf sera plus occupée — et plus grouillante — qu’à l’habitude. Une vingtaine de personnes y seront entassées, sans télé ni Internet, pour un curieux camp de vacances où on multiplie les jeux.

Depuis sept ans, Manon Sauvageau est l’hôtesse de ce party. «On a une longue tradition de jeux inventés et très actifs. Dans les années 70-80, le sous-sol chez ma mère se transformait en salle paroissiale. Personne ne voulait manquer ça, avec l’animation, les jeux et un peu de grivoiseries», raconte la mère de deux adolescentes.

La famille Sauvageau jouant au volleyball des neiges.

Malgré l’usure du temps et le décès des parents, la tradition s’est perpétuée tel un précieux héritage. «Je pense qu’il y a un petit peu de nostalgie du temps où on était jeunes. On veut retrouver ça. Si on ne fait pas ces jeux, ce ne sont pas vraiment les Fêtes. On s’organise pour être ensemble au Jour de l’An et recréer notre magie d’enfance. On ne boit pas beaucoup, mais on s’amuse beaucoup. La magie opère parce qu’on est tous ensemble. Et ça continue avec la nouvelle génération», dit-elle.

«Enthousiasme infantile»

Pour ces joyeux drilles, pas de Bye Bye ni de jeux de société. Au pire un jeu de cartes («comme le Trou de cul — il faut que ce soit drôle et un peu humiliant!»). En fait, pour qu’un jeu leur plaise vraiment, il doit garantir une bonne dose de plaisir, de mouvement et de créativité. «Beaucoup d’enthousiasme infantile et d’hypercompétitivité aussi!» (Voir autre texte ci-dessous)

Aucun trophée ni médaille. Que le plaisir d’un trop rare moment en famille, ses membres étant éparpillés au Québec et jusqu’en Ontario.

Et à minuit, tout le monde dehors, autour d’un feu. Là, on se fait la bise et on s’échange des vœux pour la Nouvelle Année.

La tâche de préparer les repas est toujours partagée entre les membres de la famille Sauveageau.

Quels conseils Mme Sauvageau a-t-elle à offrir aux familles qui rêvent d’autant de jeux, de plaisir et de complicité familiale? «On se replonge dans l’enfance, dans l’essence du jeu. Avec des idées simples et amusantes. Osez, osez! Il y a toujours un membre de la famille qui est un peu plus funny : misez sur lui! Et que tout le monde prenne la responsabilité d’embarquer les autres dans le jeu. On ne se voit pas souvent. On est éloignés, on a nos jobs. Alors on aime ça être ensemble. C’est ça le cadeau qu’on se donne, c’est le temps qu’on passe ensemble. Et après, on profite de ce bonheur longtemps. On recharge nos batteries ensemble par nos jeux!»

+

ALORS, À QUOI ON JOUE?

> Va te faire cuire un œuf, mon pote!
Armées d’une poêle à frire et d’une allumette, deux équipes tentent d’allumer un feu à l’extérieur et de faire cuire un œuf le plus vite possible. L’espionnage et le sabotage sont permis!

> Volleyball des neiges
On pique un filet dans la neige et on joue au volleyball avec un gros ballon de plage. Pas facile avec des mitaines!

> Combat des chefs
Deux équipes s’affrontent en cuisine. L’objectif de ce jeu inspiré de l’émission Les Chefs! : préparer un menu prédéfini, en faisant l’épicerie et en respectant le budget. Des goûteurs élisent les vainqueurs.

> Jeux olympiques
On se sépare en groupes qui prennent part à des «épreuves olympiques» tels le lancer de la bûche, le hockey dans la cour, la glissade, etc.

> Les boulettes
On déroule des boulettes de papier — roulées très serré — sur lesquelles on a écrit des mots qu’il faut ensuite faire deviner à son équipe. Celle qui en devine le plus dans une période déterminée l’emporte. Pour augmenter la difficulté, on enfile des gants!

> Rallye des décos de Noël
Une personne photographie des décorations de Noël extérieures du quartier. Puis les imprime ou les partage entre téléphones intelligents. Les équipes partent à la recherche des décorations grâce aux photos. La première à compléter le rallye l’emporte.