Alstroemère Rock ‘n’ Roll®

Les Exceptionnelles 2018

Les Exceptionnelles sont un programme de sélection québécoise qui fait appel au public et à un comité d’experts pour cibler les meilleures nouvelles fleurs annuelles. Les gagnantes du concours 2018 Les Exceptionnelles se sont toutes montrées — que voulez-vous que je dise de plus? — exceptionnelles dans les jardins d’essais l’été dernier. Et maintenant, elles sont offertes dans les meilleures jardineries du Québec.

Alstroemère Rock ‘n’ Roll® (Alstroemeria ‘AlsDun01’)

C’est le coup de cœur du public et l’on comprend facilement pourquoi! D’abord, la plante présente de multiples tiges dressées aux feuilles lancéolées jaune crème à blanc, bordées et parfois rayées de vert foncé : comme un hosta dressé, quoi! Mais c’est loin d’être tout, car en juillet, la plante se coiffe de saisissantes fleurs rouge orangé de 5 à 6 cm de diamètre à gorge jaune et rayée de petites lignes noires : les colibris deviendront dingues! Dimensions : 45 à 60cm de hauteur et 30 à 50cm de largeur.

Sa culture est facile : il lui faut le plein soleil ou la mi-ombre et un sol riche et plutôt humide. Il se cultive en pleine terre et en pot. À la fin de la saison, on peut récupérer la plante en la rentrant dans la maison ou un garage un peu chauffé, car il pousse à partir de tubercules (comme de petits bulbes) que vous traiterez comme des racines de dahlia.

Bégonia Rieger Solenia® Yellow (Begonia x hiemalis ‘Solenia Yellow’)

Voici une plante qui se recouvrira presque entièrement de fleurs, au point où son feuillage sera essentiellement invisible! Les fleurs bien doubles d’un jaune lumineux ressemblent à de petites roses. Elles sont comestibles et d’un délicieux goût acidulé! Planté au soleil ou à mi-ombre, ce bégonia fleurira de juin à septembre. ‘Solenia Yellow’ fait aussi une excellente plante d’intérieur : n’hésitez pas à la renter dans la maison l’hiver.

Bégonia Rieger Solenia® Yellow

La plante atteint environ 15 à 25cm de hauteur et de largeur, avec de jolies feuilles vert foncé luisant. Notez que le bégonia Solenia Yellow ne tolère pas le froid. Attendez que le sol et l’air se soient réchauffés avant de le placer en plein air.

Dahlia ‘XXL Tabasco’ (Dahlia ‘XL Tobasco’)

Voici un dahlia comme on les aime! Une plante robuste et très florifère qui n’a pas besoin de tuteur et qui fleurit vraiment tout l’été, pas seulement à la fin. C’est un dahlia de taille moyenne (45 à 60cm x 30 à 45cm) à croissance très dense, avec de nombreuses ramifications. Les fleurs doubles de 13cm de diamètre ont des rayons pointus intrigants. Les fleurs sont orange vif, striées de rouge et de jaune et sont produites en grand nombre. De quoi attirer tous les regards!

Dahlia ‘XXL Tabasco’

Sa culture est facile. Plantez-le au soleil (il tolérera l’ombre, mais fleurira moins) dans un sol plutôt riche et arrosez seulement en période de sécheresse. Il peut pousser en pleine terre ou dans un gros pot. À la fin de la saison, récupérez les racines enflées et conservez-les au frais et au sec jusqu’au printemps avant de les planter à l’extérieur pour une deuxième saison de floraison.

Ostéosperme Bright Lights™ Double Moonglow (Osteospermum ‘Double Moonglow’)

Voici le premier ostéosperme qui ne craint pas la chaleur : il fleurira tout l’été. De plus, des fleurons doubles remplissent le disque central, empêchant la fleur de fermer en fin d’après-midi comme les autres ostéospermes. Ainsi, elle reste ouverte jour et nuit. C’est une petite plante de 30cm sur 30cm qui forme un dôme de petites marguerites semi-doubles aux rayons jaune crème autour d’un centre jaune beurre. La plante est très florifère et se couvre de tant de fleurs nouvelles tout l’été qu’elles cachent les vieilles fleurs fatiguées et on n’a pas à les supprimer.

Ostéosperme Bright Lights™ Double Moonglow

On peut la maintenir d’une année à la suivante comme plante d’intérieur, la cultivant devant une fenêtre ensoleillée. Pour le soleil ou la mi-ombre.

La semaine prochaine, je vous présenterai les quatre autres Exceptionnelles 2018.

*

RÉPONSES À VOS QUESTIONS

Hydrangées à grandes feuilles sans fleurs

Q Je cultive plusieurs variétés d’hydrangées à grandes feuilles. Malheureusement, au cours des deux dernières années, la floraison fut presque nulle. J’aimerais bien en trouver la raison. D’après vous, serait-ce un simple problème de fertilisation ou peut-il y avoir autre chose? Je m’ennuie tellement de ces beautés. — Gabrielle LaRue

R La situation est en fait très simple. L’hydrangée à grandes fleurs (Hydrangea macrophylla), aussi appelée hydrangée bleue et hortensia, n’est tout simplement pas assez rustique pour notre climat. Elle est de zone 6, deux zones plus chaudes que la nôtre. À cause de la neige abondante de notre région, car la neige est un excellent isolant, elle ne meurt pas nécessairement et peut repousser de la base, mais les boutons floraux, portés sur les branches de l’été précédent, gèlent. La plante peut parfois fleurir assez bien quand l’hiver est doux, mais des hivers froids comme les trois derniers leur sont néfastes. Ainsi, sa floraison risque d’être inégale ou absente cette année aussi. Pour mieux réussir l’an prochain (il est trop tard pour 2018), couvrez les plantes d’un énorme tas de feuilles mortes à l’automne. Ne taillez pas les branches auparavant, sinon vous supprimerez les fleurs à venir. Au printemps, laissez l’abri jusqu’à ce qu’il n’y ait plus de risque de gel. Les feuilles mortes produisent de la chaleur en se décomposant et aideront alors à protéger la plante frileuse du froid, permettant, on peut l’espérer, une bonne floraison.

L’hydrangée à grandes feuilles n’est pas assez rustique pour fleurir tous les ans.

Plantes de tomate malades

Q Nous faisons un potager depuis 17 ans. Même si nous faisons la rotation, depuis trois ou quatre ans, mes tomates perdent leurs feuilles et les fruits sont moins bons et restent plus petits. Est-ce que le sol peut être contaminé?  — Gertrude Bourdages

R Malheureusement, oui. Plusieurs jardiniers découvrent, comme vous, qu’après quelques années de culture, la rotation des légumes ne suffit plus à prévenir les maladies sur les plantes de tomate. Il s’agit de maladies fongiques comme la fusariose, l’alternariose, la septoriose, la verticilliose et le mildiou et ils partagent un symptôme : le feuillage dépérit peu à peu, en commençant par la base de la plante pour monter vers le sommet. Le problème est que les spores de ces maladies peuvent vivre dans le sol pendant 10 ans et plus, alors l’habituelle rotation de quatre ans n’est plus efficace. Pour enrayer ce problème, pensez d’abord acheter des variétés de tomates résistantes aux maladies. Aussi, appliquez toujours des mycorhizes (champignons) sur les racines sinon au semis ou lors du repiquage, car ces champignons bénéfiques aident à empêcher et à ralentir les maladies présentes dans le sol. Enfin, il pourrait vous être nécessaire de cultiver vos tomates en pot désormais. Prenez un gros pot, comme un seau de plastique avec des trous de drainage percés dans le fond ou un bac de bonne taille, et remplissez-le d’un terreau stérile (et surtout, pas de terre prélevée dans le jardin). En changeant le terreau aux trois ou quatre ans, habituellement on arrive à éviter complètement ces maladies. 

Des questions svp!

Vous pouvez nous joindre par courriel à courrierjardinierparesseux@yahoo.com

Par courrier à 

Le jardinier paresseux
Le Soleil
C.P. 1547, succ. Terminus
Québec (Québec)  G1K 7J6

*

CALENDRIER HORTICOLE

Les Dalton et les Lucky Luke du jardin

La Société des Amis du Jardin Van den Hende offre une conférence sur les Dalton (les insectes nuisibles) et les Lucky Luke (les insectes bénéfiques) du jardin avec Jean-Denis Brisson. Elle aura lieu le dimanche 20 mai à 10h dans la salle de conférence de la jardinerie Floralies Jouvence, 2020, avenue Jules-Verne, Québec. Coût : 5 $ pour les non-membres. Espace limité : veuillez réserver votre siège à horti-centre@floraliesjouvence.ca.

Découverte des plantes de sous-bois 

Kinnikinnick, le club des jeunes naturalistes retraités, propose une journée de découvertes horticoles au Domaine Joly-De Lotbinière : rhododendrons, azalées et autres plantes du jardin de sous-bois et de l’érablière. Il y aura la présentation d’un diaporama illustrant les espèces «vedettes» en matinée et une excursion dans la forêt ancienne de l’érablière et une animation dans le jardin du sous-bois dans l’après-midi. L’activité se déroulera le dimanche 20 mai de 10h45 à 15h30. Prévoir le coût d’entrée sur le domaine. Au Domaine Joly-De Lotbinière, 7015, route de Pointe Platon, Sainte-Croix. Info : kinnikinnick69@gmail.com.

Voyage au Rendez-vous horticole à Montréal 

La Société d’horticulture de Beauport, conjointement avec la Société d’horticulture de Sainte-Foy, offre un voyage au Jardin botanique de Montréal lors du salon horticole en plein air le Rendez-vous horticole. Le voyage aura lieu le samedi 26 mai et comprend le souper. Coût : 90 $ pour les membres, 95 $ pour les non-membres. Info : Christine Arbour, 418 663-1207

Pour toute activité horticole, écrivez-nous à courrierjardinierparesseux@yahoo.com.

*

ENTRETIEN HORTICOLE À FAIRE CETTE SEMAINE

› On peut semer en pleine terre certains légumes peu frileux : bette à carde, betterave, carotte, laitue, pois, radis, etc. C’est aussi la bonne saison pour planter les oignonets.

› Semez à l’intérieur les annuelles à croissance rapide  : agérate, amarante, célosie, cosmos, œillet d’Inde, etc. pour leur donner une petite avance sur la saison.

› Les nuits sont parfois encore froides. Évitez de semer ou de planter en pleine terre les végétaux fragiles : tomate, poivron, concombre, bégonia, impatiente, etc.