Unies par leur amour du sport, les soeurs Dufour-Lapointe sont désormais des partenaires d'affaires dans l'entreprise les Créations 3SDL.

Les Dufour-Lapointe: trois filles et des rêves

L’union fait la force, c’est bien connu. Une expression qu’on croirait presque inventée pour décrire les sœurs Justine, Chloé et Maxime Dufour-Lapointe. Les très populaires skieuses de bosses, unies par les liens du sang et du sport, sont maintenant aussi des partenaires d’affaires, au sein d’un projet commun qui célèbre autant leur unicité que leur complémentarité, les Créations 3SDL.
Avec leur nouveau pendentif, Justine, Maxime et Chloé ont privilégié l’alliance de trois triangles, unis au cœur.

«L’idée a commencé à nous trotter dans la tête après les Jeux de Sotchi» auxquels ont participé les trois sœurs (en 2014), raconte au Soleil Justine, 24 ans, la benjamine du trio. Une présence remarquée qui a assuré instantanément une popularité internationale aux trois sœurs (elles étaient d’ailleurs le troisième trio de sœurs dans l’histoire des Jeux olympiques à prendre part à une même épreuve aux mêmes Jeux, nous glisse à l’oreille la collègue Kathleen Lavoie).

Elles ont donc lancé, il y a quelque temps, les Créations 3SDL, avec l’idée de graviter autour du monde de la mode (leur seconde passion à toutes trois), mais sans exactement savoir ce qu’elles allaient concrètement produire. Première étape, la création d’un logo pour représenter la compagnie. Ça peut vous sembler anodin comme processus, mais les sœurs Dufour-Lapointe tenaient mordicus à avoir un symbole qui allait leur ressembler.

Elles ont privilégié l’alliance de trois triangles, unis au cœur, qui représente leur unité et la force de leur union. «Notre mère nous a toujours dit qu’à trois, si on se serrait les coudes, on formait un triangle, et qu’il n’y a rien qui pouvait faire tomber ça», explique Justine. Les filles ont tellement aimé ce symbole qu’il est devenu leur premier produit, le collier Sœurs.

Avec les Créations 3SDL, les trois athlètes voulaient également «montrer que les sœurs Dufour-Lapointe vont vivre au-delà du ski. Le ski ne sera pas là tout le temps, nous, oui», dit Maxime, 29 ans, l’aînée du trio, elle-même en pause sportive. Pour le reste, «les opportunités sont infinies, mais on produira sûrement des vêtements. L’important, c’est que chaque création doit avoir un «pourquoi», raconter notre histoire, et représenter nos valeurs», soutient Chloé, 26 ans.

Le collier Sœurs (un pendentif à double placage de laiton, offert dans les tons d’or, argent, ou rose) est actuellement en précommande (en ligne) au coût de 39,95 $ l’unité.

Miser sur les forces
On peut dire que les sœurs Dufour-Lapointe se partagent la direction (et la vision) de leur entreprise, mais au sein de celle-ci, elles ont chacune un certain «rôle», basé sur leurs forces. Justine, c’est la spécialiste des réseaux sociaux, l’œil «graphique» et photographique du trio. Chloé, de son côté, a un «don», un fashion sense très aiguisé, estiment ses sœurs. Quant à Maxime, à la personnalité plus cartésienne, c’est la gestionnaire, la coordonnatrice du groupe.

Les parents des filles («nos mentors») mettent aussi la main à la pâte: papa s’occupe entre autres des contrats avec les fournisseurs, et maman (qui a géré la carrière d’athlète de ses filles) donne un coup de main à la comptabilité. Les sœurs avaient d’ailleurs révélé aux médias, plus tôt cet hiver, que leur mère était en rémission d’un cancer qui avait bouleversé toute la famille, l’année précédente. Mme Dufour va heureusement très bien.

Enfin, les sœurs Dufour-Lapointe feront assurément grandir les Créations 3SDL dans les prochaines années, peu importe leur occupation principale du moment. Actuellement, Justine et Chloé sont «athlètes à temps plein», et Maxime (en pause sportive, comme nous le mentionnions) est dans le processus des demandes d’admission pour étudier en médecine.

Mais leur «rêve», confie Justine, c’est d’avoir une émission de télé bien à elles, qu’elle soit orientée vers la mode, le sport, ou les deux. «Quelque chose qui nous ressemblerait», lance Chloé. «On n’a pas encore été approchées… mais on serait très ouvertes!» ajoute Maxime. Avis aux intéressés.

Le collier Sœurs (un pendentif à double placage de laiton, offert dans les tons d’or, argent, ou rose) est actuellement en précommande (en ligne) au coût de 39,95 $ l’unité. Les premières commandes devraient être livrées dès le 14 mai. 

**

Site transactionnel: dufourlapointe.com 

Instagram: @dufourlapointe, @justinedufourlapointe, @chloedufourlapointe, @maximedufourlapointe