Quand tu vas voir ton bébé pour la première fois, tu vas comprendre que ta personne, qui t’apparaissait jusque-là comme le centre de ta vie, vient d’être délogée.

Les deux petites barres

CHRONIQUE / Tu as le test dans les mains. C’est juste quelques minutes, mais ça t’apparaît une éternité. Tu le sais que ça va changer ta vie si c’est positif.

Ça se peut que ta réaction et celle de ton chum soit un peu bizarre. Que tu ris, que tu pleures, que tu figes. Que tu aies une envie soudaine de déménager ou de faire le ménage du garde-robe...

Comme on dit souvent, il n’y a pas de manuel pour devenir parent. Tu vas y aller avec ton gros bon sens, mais tu vas toujours douter. Tout le monde va te donner mille et un conseils. Je me suis dit, pourquoi pas moi aussi.

Alors, voici ce qu’il faut que tu saches avant de devenir parent :

Les petits souliers et les micro-vêtements, c’est cute, mais ne vire pas folle avec ça, ils vont les mettre à peu près 10 secondes avant de régurgiter dessus ou que ça ne leur fasse plus. Alors n’en achète pas trop!

L’accouchement. Soit tu paniques parce que tu as trop peur. Soit tu idéalises l’événement et tu le vois comme un échec si tu n’accouches pas «naturel».

On ne se fera pas de cachette. Ça fait mal. Mais comme m’avait déjà dit une médecin, personne ne va te donner une médaille parce que tu as accouché sans péridurale.

Tant mieux si tu accouches comme tu l’as souhaité, mais il y a de fortes chances pour que ça ne se passe pas comme tu l’avais prévu! L’accouchement, ce n’est pas un but en soi, c’est un moyen pour arriver au vrai objectif, avoir ton bébé dans tes bras! Ne perds pas ça de vue!

Quand tu vas voir cette petite patente-là pour la première fois... ouf... tu vas comprendre ce que tes parents te disent depuis toujours. Tu vas comprendre que ta personne, qui t’apparaissait jusque-là comme le centre de ta vie, vient d’être délogée.

Je me rappelle, en sortant de l’hôpital, la première fois qu’on a pris l’auto avec bébé. J’étais tellement nerveuse. Une chance que ce n’est pas moi qui conduisais! J’ai fermé les yeux. J’ai fait une sorte de prière à l’univers. «Si jamais on a un accident, il faut que ça soit moi qui meure, pas elle.» C’est fort comme ça l’amour d’un parent.

Tu sais tous les petits désaccords entre toi et ton amour, qui enflamment vos discussions?

Avec un enfant, vos divergences vont mettre du piquant, oui, mais dans le sens de créer des irritants! Les contraires s’attirent, c’est beau dans les films, mais au quotidien, c’est pas mal juste du trouble! Si vous êtes trop différents, alerte rouge!!! Vaut mieux clarifier certains points si vous ne voulez pas venir gonfler les statistiques de séparation!

Le ménage, tu aimes ou tu haïs ça, mais là, tu vas devoir lâcher prise. Avec un bébé, tu vas être brûlée et vaut mieux dormir que laver ton plancher. Choisis tes batailles.

Ça se peut que certains jours tu vois ta vie comme une enfilade sans fin de changements de couches malodorantes et de séances d’allaitement ou de don de biberons. Ça va passer. Prends une grande respiration. (Quand tu auras jeté la couche, évidemment). Et si tu déprimes, parles-en. Ça va t’aider et tu vas surtout voir que tu n’es pas seule...

Des fois ce petit pou-là va être malade. Ça crève le cœur, tu vas voir. Tu voudrais tellement être malade à sa place. Tu vas passer beaucoup trop de temps à appeler le 8–1-1 et à te pointer à la clinique, des fois juste pour te rassurer.

Je te souhaite au moins que ça ne soit rien de grave. Tu vas voir que la santé que les matantes te souhaitent au jour de l’An, ça va prendre tout son sens.

Je te préviens, tu vas avoir beaucoup trop de temps chez vous et tu vas vouloir te désennuyer. Direction : le centre d’achat! C’est un piège! Plus tu passes de temps là-bas, plus tu vas avoir le goût d’acheter des articles trop mignons (voir plus haut).

En plus, n’oublie pas que ton salaire est moins élevé! D’ailleurs, si tu ne faisais pas de budget, c’est une bonne idée de commencer.

Et puis un de ces quatre, tu vas te dire que tu en veux un autre en voyant une amie avec un bébé naissant dans les bras. Tu vas penser que, comme tu sais déjà c’est quoi, ça va être facile... Faux! En avoir deux, c’est deux fois plus difficile! C’est sûr qu’ils ne voudront pas dormir en même temps, il y en a toujours un qui va couler du nez...

Certains disent que le troisième s’élève tout seul. Je ne peux pas t’aider là-dessus, j’en ai juste deux, mais entre toi et moi, je pense qu’ils essaient de se convaincre. Quand les parents tombent en désavantage numérique, c’est pas bon signe!

Tu vas voir par contre que l’amour, ça se multiplie, ça ne se divise pas. Le seul hic, c’est que ce n’est pas le cas de ton temps!

Tes enfants vont te rendre folle parfois, et tellement fière d’autres fois. Une sorte de bipolarité parentale. En fait, je pense que ça vaut aussi pour les enfants, parce qu’ils passent d’ange à démon pas mal souvent...

Il y a des jours où tu vas te trouver la pire des mères. Tu vas te dire que tu ne l’as pas du tout. Mais tu sais quoi, demain ça va aller mieux.

Après il y va y avoir la garderie, l’école, le travail... t’as pas fini de t’inquiéter! C’est un contrat à vie et il y a plein de petits caractères. Une chance, parce que si on savait tout, on hésiterait peut-être à signer! Mais je ne connais personne qui l’a regretté. Au contraire...

Allez, vas-y, t’as rassemblé assez de courage. Tu peux regarder le test de grossesse. Et puis, il y deux petites barres?