Le Droit

L’émerveillement: laisser fleurir l’enfance

Josianne Desloges
Collaboration spéciale
En 2006, Catherine L’Ecuyer arrive dans la salle d’accouchement d’un hôpital de Barcelone avec un ordinateur sous le bras, comme si sa bedaine était une parenthèse dans sa grosse semaine de travail comme avocate consultante en entreprise. Après ce qu’elle qualifie «d’atterrissage forcé», elle a fait un virage à 90 degrés. Fini les horaires chargés, le rythme effréné et la course à la performance. Elle a choisi de s’investir dans la maternité et dans la recherche sur l’éducation.