Bertrand et Brigitte en avant du glacier Perito Moreno en Argentine

Le tour du monde en 730 jours

Leur rêve était de faire le tour du monde. Ils l’avaient prévu pour 2019. Mais leurs jambes fourmillaient.

À l’instar de Claude Michel, Danielle, Laurie et Charles, dont nous vous parlions dans Le Mag du 3 mars, Bertrand, 61 ans, et Brigitte, 53 ans, souhaitaient changer de vie. «Tous les deux, nous étions à l’emploi d’un assureur avec de bons salaires et avantages. Toutefois, l’appel du voyage et la réalisation de notre rêve étaient présents et plus forts que tout», expliquent-ils.

Bertrand et Brigitte à Bora Bora

Ils vendent d’abord leur maison pour aménager dans un condo du Vieux-Québec, histoire de s’acclimater à la vie en ville. En janvier 2016, ils n’en peuvent plus d’attendre. «La qualité de vie, de travail, de santé dans la famille m’ont fait prendre conscience que j’étais mieux de profiter de la vie pendant que j’étais en santé. Alors j’ai dit : «bye bye boss!»» raconte Bertrand.

Ils quittent leurs emplois et se départissent de tous leurs biens pour partir l’esprit tranquille.

Ils pointent 30 pays qu’ils veulent visiter sur le globe terrestre, achètent un billet d’avion aller-simple pour l’Islande et partent à l’aventure en juillet.

En 20 mois, ils visitent une trentaine de pays, dont l’Australie, la Grande-Bretagne, la Norvège, le Chili et l’Australie. Ils ont eu des coups de cœur pour certains endroits. «Le pays qui m’a le plus impressionné pour sa nature, c’est l’Islande, dit Brigitte. Pour le peuple, c’est l’Australie. J’ai aimé leur mode de vie. Ils ne sont pas stressés.» En faisant du travail-échange à l’occasion, ils ont appris à connaître différentes cultures et à développer leurs habiletés en anglais.

À Salar de Tara, au Chili

Le voyage s’est bien déroulé. Leur seul pépin a été de se faire voler leur téléphone cellulaire… une semaine avant leur retour à Québec!

De joyeux itinérants
Revenu dans leur patelin début mars, le couple habite pour le moment chez le frère de Brigitte. «On se considère comme de joyeux itinérants», lance Bertrand. «J’étais contente de revenir, admet Brigitte. Je me suis beaucoup ennuyée de la famille et des amis. On a rencontré beaucoup de gens, mais ce sont des relations éphémères. J’étais triste de ne pas avoir de relation stable avec des gens.»

Québec n’est cependant qu’une étape de leur parcours. Dès ce week-end, ils repartent en voyage, à Cancún, avec un couple d’amis. «On dit qu’on s’en va se reposer de nos vacances», blaguent-ils.

Ensuite, ils magasineront un véhicule récréatif pour faire le tour du Canada et des États-Unis. «Notre projet est d’être cinq ans sans travailler, précisent-ils. On veut profiter de la vie, s’amuser.» Leur long périple les a transformés. «Ça a changé nos valeurs, explique Brigitte. On a vécu dans des endroits très pauvres où il n’y avait pas d’eau chaude. J’ai encore plus pris conscience de la surconsommation au Québec. On se crée beaucoup de besoins. Je m’aperçois qu’on peut tellement être heureux avec pas grand-chose dans la vie.»

Pour suivre les aventures de Bertrand et de Brigitte : www.facebook.com/bbobjectifterre