Le mode vision de nuit est l’une des grandes forces du Pixel 4, qui offre un gain appréciable en comparaison avec son prédécesseur.

Google Pixel 4: le rendez-vous manqué [PHOTOS & VIDÉO]

CHRONIQUE / À pareille date l’an dernier, je suis littéralement tombé sous le charme du Google Pixel 3. Mes attentes étaient donc élevées pour son successeur, car depuis un an, le portrait de la téléphonie cellulaire a considérablement changé avec l’arrivée d’appareils de plus en plus performants. Le Pixel 4 est-il à la hauteur de la réputation de Google ?

Au premier abord, le Pixel 4 se démarque de son prédécesseur avec l’ajout d’une caméra supplémentaire ainsi que le retrait du capteur d’empreintes digitales, qui était pourtant d’une grande efficacité. Pour ce qui est de la taille de l’écran, elle est de 5,7 pouces sur le Pixel 4, comparativement à 5,5 pouces pour le Pixel 3. Google a décidé de retirer l’encoche sur l’écran de sa version XL, laquelle conserve néanmoins une diagonale de 6,3 pouces, identique au Pixel 3 XL.

Le zoom numérique offre un bon rendement grâce à l’algorithme d’intelligence artificielle de Google.

Le Pixel 4 est muni du processeur Qualcomm SnapDragon 855, qui est d’ores et déjà utilisé dans bon nombre de téléphones depuis le début de l’année. Un choix conservateur certes, mais combiné avec une mémoire vive qui passe de quatre à six gigaoctets ainsi que l’optimisation du système d’exploitation, Google nous offre tout de même un téléphone très réactif. Pour ce qui est de la batterie, elle possède une capacité inférieure à celle du Pixel 3, tandis que la version XL bénéficie, quant à elle, d’une légère bonification, mais elle demeure toutefois en retrait par rapport à la compétition, qui offre des batteries beaucoup plus puissantes.

La reconnaissance faciale fait son apparition pour la première fois sur un téléphone Pixel. Le système est extrêmement rapide et reconnaît le visage même lorsque le téléphone est dans un angle prononcé. J’ai toujours un doute par rapport à cette méthode, d’autant plus que sur le Pixel, le déverrouillage fonctionne même les yeux fermés, ce qui force Google à publier un correctif. Un système de radar permet de contrôler certaines fonctions du téléphone par de simples gestes sans avoir à le toucher. Ce gadget fonctionne plutôt bien, mais le nombre d’applications compatibles est jusqu’à maintenant très limité.

Après plusieurs tentatives infructueuses, voici le seul cliché réussi avec le mode astrophotographie. Une exposition longue de quatre minutes est nécessaire pour obtenir ce résultat.

Dans la boîte, on retrouve un bloc de charge rapide avec son câble à connexion USB-C seulement, ce qui fait que vous ne pouvez malheureusement pas le trimbaler dans l’auto. La recharge sans fil et la résistance à l’eau et à la poussière IP68 complètent le bouquet des options! À mon grand désarroi, il n’y a pas d’écouteurs ni adaptateur 1,8 mm dans la boîte. Vous devrez donc acheter des écouteurs Bluetooth ou un adaptateur en conséquence.

Un écran amélioré

Toujours en comparaison avec le Pixel 3, l’écran du Pixel 4 possède un rendu visuel qui est beaucoup plus doux et naturel. Son taux de rafraîchissement de 90 Hz lui confère une image fluide et nettement améliorée en comparaison avec son prédécesseur.

Sur le banc d’essai, le Pixel 4 est éclipsé par le Huawei P30 Pro et le OnePlus 7t, mais il offre tout de même de bonnes performances avec son système d’exploitation optimisé.

La photo

La puissance de Google dans le domaine de l’intelligence artificielle est mise à contribution dans les téléphones intelligents Pixel afin d’offrir des clichés tout simplement incroyables, et ce, malgré des caractéristiques techniques assez modestes en comparaison avec la compétition. Le Pixel 4 possède une caméra arrière principale de 12,2 mégapixels avec une ouverture de f/1,7 ainsi qu’une caméra secondaire de 16 mégapixels avec un zoom de 2x et optique, en plus d’une ouverture de f/2,7. Google utilise la caméra avec le plus de mégapixels afin d’offrir un zoom numérique plus performant, qui s’avère efficace dans les faits. Il n’y a pas d’objectif grand angle comme ceux que l’on retrouve chez la compétition, ce qui est pour moi très décevant compte tenu du prix de l’appareil. L’utilisation de l’appareil photo n’est pas très ergonomique, car vous retrouvez à l’écran des glissières pour ajuster le zoom, la luminosité et le contraste, ce qui limite grandement la précision lors d’un zoom à 2x. Les photographies sont de bonne qualité, mais manquent parfois de réalisme tellement elles sont détaillées. Le mode portrait est amélioré avec un effet bokeh (arrière-plan flou) plus réaliste, sauf que la teinte des visages est parfois trop rougeâtre. Le mode nuit est encore une fois le meilleur sur le marché et une nouveauté cette année permet de faire de l’astrophotographie avec une exposition allant jusqu’à quatre minutes. J’ai réussi à faire qu’une seule photo avec ce mode, malgré plusieurs tentatives qui se sont avérées toutes infructueuses en raison de la longue exposition qui ne voulait pas s’enclencher. Je vais sûrement retenter l’expérience très bientôt, car le rendu est tout de même très bon.

Lorsque je fais l’essai d’un téléphone, j’aime bien utiliser plusieurs appareils simultanément, dont l’ancien modèle, afin de vous offrir un comparatif plus exact. Ayant en main les Pixel 3 et 4, je peux ainsi voir les améliorations et les différences entre les deux modèles, sauf que dans ce cas-ci, le Pixel 4 n’a rien à envier à son prédécesseur, qui est d’ailleurs offert actuellement à bon prix. Sur le banc d’essai, le Pixel 4 traîne de la patte face à ses rivaux et je me demande sérieusement quelle est la place de celui-ci dans ce marché fort compétitif.

Le Pixel 4 représente une déception en raison du manque flagrant d’audace de la part de Google, qui a pourtant les moyens d’offrir une ambitieuse machine. Pour ceux qui veulent un appareil photo plus complet, un grand angle et une autonomie énergétique supérieure, je ne vous recommande pas le Pixel 4. Par contre, si vous désirez un téléphone cellulaire fiable et simple d’utilisation ou si vous souhaitez faire la transition du iPhone à l’Android, le Pixel 4 peut s’avérer un bon choix.