Le chef du restaurant l'Atelier à Ottawa, Marc Lépine, a remporté deux fois le titre de meilleur chef canadien au concours Gold Medal Plates/Des chefs en or.

Le restaurant Atelier: maintenant, le livre

Il est toujours intéressant d’apprendre la genèse des choses. Comme celle d’un restaurant comme Atelier, à Ottawa. Maintenant, votre curiosité est assouvie avec la publication du livre éponyme «Atelier» par son chef-propriétaire Marc Lépine (avec l’aide de la journaliste Anne DesBrisay, autrefois du Ottawa Citizen).

Le bouquin propose des recettes de style moléculaire, mais l’intérêt particulier se trouve dans les premières pages où l’auteur se dévoile.

Marc Lépine, aussi bon chef est-il devenu – il a remporté deux fois le titre de meilleur chef canadien au concours Gold Medal Plates/Des chefs en or –, s’avère un talent qui a éclos lentement. À son adolescence passée à Kincardine, à environ 120 km au nord-ouest de Toronto, sur le bord du lac Huron, il n’avait d’intérêt que pour « les groupes alimentaires de cellophane : des chips et des gâteaux et pâtisseries industrielles ». Il se passionnait davantage pour les échecs et le piano (Gun’s Roses, puis Chopin). Entrecoupées d’heures dans des restos du coin à faire la plonge, d’abord, et les petits déjeuners.

Son épiphanie lui est venue subitement : une salade caprese répétée 1000 fois au restaurant Shark City, dans le nord de Toronto. Reconnu comme le cuisinier qui ne mangeait rien, il s’est essayé. Puis il a tout bouffé le menu.

« Pour la première fois de ma vie, j’avais faim », raconte-t-il.

Quatre années comme chef au Bartlett Lodge dans le parc Algonquin ont suivi, puis six autres au Courtyard, à Ottawa, où il s’est mis au moléculaire. En 2008, après un stage révélateur dans ce qui a été le meilleur restaurant du monde, Alinea, à Chicago, il plongeait en lançant Atelier. Le livre célèbre ainsi son 10e anniversaire. Disponible dans toutes les bonnes librairies d’Ottawa. En anglais (snif !).