Le beau voyage des flocons

Il a tellement neigé cette année qu’on risque de battre un record météo! Une bonne nouvelle pour ceux qui aiment les sports d’hiver. Une moins bonne pour ceux qui doivent pelleter la cour. Mais d’où viennent tous ces flocons de neige? Pour comprendre, il faut lever les yeux au ciel!

Des poussières minuscules et des pollens flottent partout dans l’air. L’atmosphère et les nuages étant pleins d’humidité, de la vapeur d’eau s’accroche à ces poussières. Et comme il fait froid dans le ciel, l’eau gèle autour de ces noyaux pour former des cristaux de glace. Au fond, «un flocon, c’est plein de cristaux de glace collés, comme un gros casse-tête», explique Marie-Ève Giguère, météorologue chez Environnement Canada.

Dans le nuage, le flocon grossit en entrant en collision avec l’eau qui l’entoure. «Il faut réunir plus de 100 000 cristaux pour former un flocon, ajoute Anne-Sophie Colombani, météorologue chez Météomédia. Et quand il devient trop lourd, il tombe du ciel.» 

Formes étonnantes

L’apparence des flocons varie selon la température de l’air, le vent et l’humidité, entre autres. La forme la plus connue est sans doute celle qu’on appelle dendrite (photo). Toutefois, plusieurs ont simplement l’air de petits bâtonnets ou de plaquettes. Peu importe leur forme, ils comptent toujours six côtés ou six branches.

Pas deux pareils

Chaque flocon est unique. En effet, sa croissance dépend des conditions météo changeantes et du trajet qu’il suit à l’intérieur du nuage. Et comme deux flocons ne suivent jamais exactement le même chemin, on peut dire qu’il n’y en a pas deux pareils.

Même en été!

«Au Québec, même en été, presque toutes les précipitations commencent sous forme de neige», raconte la météorologue Marie-Ève Giguère. En effet, il fait si froid en altitude que des flocons se forment comme si c’était l’hiver à longueur d’année. Mais ils se transforment vite en pluie en tombant vers le sol, réchauffés par la chaleur estivale.

Format géant

Un flocon peut passer une heure en l’air avant d’atteindre sa taille de quelques millimètres. Mais tous les flocons ne sont pas si petits. Certains peuvent parfois atteindre une taille impressionnante de quelques centimètres. Comme si des feuilles d’érable glacées tombaient du ciel!

+