Le canyon Barron, dans le parc Algonquin
Le canyon Barron, dans le parc Algonquin

Escapade vers l'Ontario

Il faut donner raison aux plaques d’immatriculation: il y a «tant à découvrir» en Ontario. Pour s’évader en « road trip », la province regorge de joyaux que l’on peut continuer de visiter en temps de COVID, alors que la pandémie a annulé bien des plans de voyage. Que l’on mette le cap vers le nord, le sud, ou l’est, voici une (trop) petite sélection d’endroits à explorer dans un rayon de trois heures de route d’Ottawa.

La petite reine dans son comté

Le vélo est le véhicule de choix pour découvrir la campagne qui s’étire à l’est d’Ottawa — et pour les cyclistes, les options ne manquent pas. Avec ses 72 kilomètres surtout sur poussière de pierre, le Sentier récréatif de Prescott et Russell parcourt les Comtés unis, entre paysages agricoles, boisés et quartiers résidentiels. 

Cinq pavillons avec stationnement et aires de repos donnent accès à la piste dans les villages de Saint-Eugène, Vankleek Hill, Plantagenet, Bourget et Hammond.

Sur des chemins pavés, la Cycl-O-Route Rivière des Outaouais propose trois boucles de 54, 55 et 87 kilomètres sur les accotements de routes peu passantes qui longent le cours d’eau et le traversent d’une province à l’autre. 

On peut les faire en tout ou en partie, ou encore en combiner des tronçons, le monde est à vous : les trois boucles sont connectées et on peut les identifier à l’aide de bornes placées le long du chemin.

Sur leur Carte vélo, les Comtés unis de Prescott et Russell (CUPR) suggèrent une dizaine de boucles additionnelles sur des chemins régionaux. Une autre carte sur le site web des CUPR montre l’emplacement des accotements où les vélos peuvent circuler à bonne distance des automobiles. Au sud, dans les Comtés unis 

de Stormont, Dundas et Glengarry, le site web ridewithgps.com suggère une trentaine d’itinéraires différents, dont un qui prend comme point de départ le site historique d’Upper Canada Village, ouvert depuis le 1er juillet.

Pour consulter la carte de la Cycl-O-Route et du Sentier récréatif : www.cycloroute.ca/home

Pour consulter les cartes du réseau cyclable dans les CUPR : www.fr.prescott-russell.on.ca

Pour des idées de trajets dans les Comtés unis de Stormont, Dundas et Glengarry : www.ridewithgps.com

L’Upper Canada Village : www.uppercanadavillage.com

Le Sentier récréatif Prescott & Russell

***

Tournée houblonnée

Les CUPR élaborent présentement une route touristique des microbrasseries. Le trajet n’est pas encore finalisé, mais on peut tout de même en visiter les attractions principales. Outre Beau’s, Tuque de broue, Étienne Brûlé et Cassel Brewery ont aussi ouvert leurs terrasses, avec l’option d’apporter sa propre nourriture chez ce dernier.

Plus loin à l’est, à Glen Roberson, la brasserie Wood Brothers accueille les visiteurs sur son site champêtre chaque samedi pour goûter à ses IPA opaques. Au nord d’Ottawa, dans le comté de Renfrew, il y a de quoi se satisfaire les papilles sur les patios des deux succursales de la brasserie Whitewater, dans le jardin de la Square Timber Brewing Company, ou dans le garage des vétérans derrière la nanobrasserie Two Hawks à Pembroke.

***

Charme anglais

Situé à 75 km au sud-ouest d’Ottawa, le village de Merrickville est connu pour ses écluses sur le canal Rideau, sa fonderie qui se dit la plus vieille du Canada, ses boutiques et artisans uniques ainsi que son élégant cachet de l’époque victorienne, résultat de son abondance d’édifices patrimoniaux.

La rue principale, St Lawrence, est bordée de magasins de cadeaux et d’antiquités et de boutiques de mode. Parmi les arrêts les plus populaires, l’épicerie fine Mrs McGarrigle’s propose deux étages de produits gourmets, dont les moutardes qui ont fait sa réputation. L’atelier de soufflage de verre Gray Art Glass offre toujours des visites de sa galerie, mais sans démonstration, et à condition de réserver sa plage horaire. Pour une expérience complètement différente, l’artiste Angelina Wrona expose ses créations gothiques glamour à la galerie et boutique Anarchy.

Renseignements : www.merrickville-wolford.ca

Les écluses de Merrickville

***

Aventures sous-marines

Plus de 40 sites de plongée sous-marine se trouvent dans la région de Cornwall. Du village de Glen Walter à celui d’Iroquois, les plongeurs peuvent découvrir, entre autres, les vestiges de villages inondés pendant la construction de la voie maritime du Saint-Laurent, l’épave du navire de marchandises Eastcliffe Hall, ainsi que le pont ferroviaire et l’écluse 21, connus comme l’un des cinq meilleurs sites de plongée au pays. 

Même en temps de COVID, le centre O2togo, à Cornwall, continue de prêter de l’équipement et d’offrir des cours, mais la compagnie n’offre plus d’excursions organisées. 

Pour se jeter à l’eau, on peut joindre le club Seaway Valley Divers, qui planifie des sorties chaque week-end jusqu’au mois d’octobre. Il faut avoir au moins une première certification pour s’abonner.

Renseignements : www.o2togo.ca ; www.seawayvalleydivers.com

***

Sur les traces d’A. Y. Jackson

L’année 2020 souligne le centième anniversaire du Groupe des Sept, et un trajet tout approprié pour l’occasion s’étire au nord-ouest d’Ottawa. En 1952, le peintre Alexander Young Jackson, fondateur du célèbre collectif, a emménagé à Manotick, au sud de la capitale. Les panoramas dans le comté de Renfrew l’ont inspiré pendant les 16 années qui ont suivi. En 2012, deux artistes de Lake Clear, Kathy Haycock et John Almstedt, ont suivi la trace du maître et identifié 11 paysages qu’il a peints entre Springtown et le parc Algonquin. Des 11 sites, quatre sont clairement identifiés avec des coordonnées GPS sur le site web de l’A. J. Jackson Trail. Pour le reste, il faut se fier à une image de la carte et se lancer à l’aventure comme le faisait Jackson : en laissant la beauté des paysages servir de guide. Par ailleurs, Kathy Haycock se dit toujours heureuse de rencontrer ceux et celles qui explorent la route d’A. Y. Jackson. On peut visiter sa galerie à Eganville sur rendez-vous.

Renseignements : www.ayjacksontrail.ca ; www.kmhaycock.com

***

Le parc Algonquin

Aller jouer dehors

Avec ses 7600 kilomètres carrés, le parc Algonquin offre des centaines d’options pour jouer dehors. À trois heures d’Ottawa sur l’autoroute 60, le camping d’Achray peut servir de camp de base pour un week-end d’exploration. À 13 kilomètres de là, les falaises hautes de 100 mètres du canyon Barron s’observent du dessus, depuis un court sentier pédestre, ou du dessous, depuis l’eau — pourvu que l’on ait son propre canot ou kayak. Près du campement se trouvent aussi le sentier du lac Berm, qui traverse une forêt de pins et de chênes typique du coin, ainsi que la piste Eastern Pines, jugée difficile et qui dure de 6 à 15 kilomètres. Les plans d’eau abondent et on peut se baigner à tous les campings et à toutes les aires de pique-nique.

Un autre arrêt le long de la 60 : le parc provincial Bonnechere, à Killaloe, où l’on peut louer une embarcation et dormir dans un prêt-à-camper. Pandémie oblige, on ne peut plus visiter les grottes de Bonnechere, entre Ottawa et le parc, mais on peut regarder les sympathiques spectacles de musique sous-terrains qui l’animent sur la page Facebook du site.

Renseignements : www.ontarioparks.com/park/algonquin ; www.ontarioparks.com/park/bonnechere/fr ; Page Facebook Bonnechere Caves

***

La murale en production <em>La semence</em>, par l’artiste Dodo Ose, située à la ferme Drouin à Casselman.

Beau et bon

À la fois beau et bon, le parcours Popsilos invite à une double escapade à la fois artistique et gourmande. Héritage des célébrations du 150e anniversaire du Canada, le projet a transformé les silos de cinq fermes et producteurs agroalimentaires en impressionnants murs d’art urbain. Du nouveau cette année : deux nouvelles œuvres — et deux nouveaux arrêts — viennent tout juste de s’ajouter à la programmation. Officiellement, le circuit a rouvert le 3 juillet, mais on encourage les visiteurs à admirer les fresques depuis la rue ou à bord de leur véhicule.

Quant aux établissements situés sous les silos, les terrasses de la Fromagerie St-Albert et de la brasserie Beau’s, à Vankleek Hill, sont ouvertes. Du côté du Vankleek Hill Vineyard, on peut boire une bouteille dans le vignoble même. Pour clore tout bon « road trip » comme il se doit, il faut se rendre à la ferme Drouin, qui a mis sur pied un cinéparc dont l’horaire se trouve sur sa page Facebook. À la ferme Michel Dignard et Jeannette Mongeon, le magasin est fermé, mais les visiteurs sont invités à cogner pour jaser art et agriculture. Du côté de Ouimet Farms Adventure, il faudra attendre au 1er août avant de pouvoir explorer de nouveau son labyrinthe de maïs.

Renseignements : www.popsilos.ca

***

Dans les bois

Administrée par les CUPR depuis 2000, la forêt Larose a valu aux Comtés une certification du Forest Stewardship Council pour sa gestion responsable, environnementalement et socialement. Une soixantaine de kilomètres de sentiers sillonnent ses 11 000 hectares. L’accès est gratuit, et on peut y aller à pied, en fatbike ou en vélo de montagne.

Renseignements : www.fr.prescott-russell.on.ca/visiteurs_et_loisirs/foret_larose

Pour d’autres idées d’escapades : www.ottawaroadtrips.com